US Open: Tsitsipas s’est fait peur, Osaka s’est rassurée, Medvedev s’est baladé

0
16
placeholder

L’affiche intergénérationnelle a tenu ses promesses pour la première journée de l’US Open et c’est Stefanos Tsitsipas qui s’est difficilement qualifié pour le 2e tour face au bagarreur Andy Murray, lundi, imité avec plus de tranquillité par Naomi Osaka et Daniil Medvedev.

En session nocturne, le Russe, N.2 mondial, un des principaux rivaux de Novak Djokovic qui va tenter de porter à 21 le record de Majeurs remportés, en réussissant le Grand Chelem calendaire, n’a pas traîné pour écarter de sa route (6-4, 6-3, 6-1) le Français Richard Gasquet (79e).

Ce fut autrement dur pour Tsitsipas, vainqueur en cinq set 2-6, 7-6 (9/7), 3-6, 6-3, 6-4! Il en a d’ailleurs convenu lui-même, après 4h49 d’une lutte intense: “rien n’a été facile aujourd’hui, j’ai dû faire des sacrifices pour revenir”.

L’Ecossais de 34 ans, redescendu à la 112e place, a longtemps fait douter le Grec, 3e joueur mondial.

Cela s’est notamment joué dans le tie-break du deuxième set, quand Murray n’a pu convertir deux balles pour mener deux manches à rien. Il venait de glisser après un formidable échange, sa chaussure trempée de sueur laissant une trace sur le ciment du court Arthur Ashe.

Après cet aléa, le vainqueur de l’US Open 2012 a crié à son staff en tribunes qu’il avait besoin d’une nouvelle paire. Celle-ci n’est jamais venue et il a pesté: “vous ne faites jamais attention aux détails! Jamais!”.

– Murray énervé –

Après coup, il a aussi fustigé le fait que Tsitsipas ait pris plusieurs pauses à certains moments-clés de la rencontre, pour changer de raquette ou encore aller aux toilettes et dans le vestiaire afin de se changer à l’issue du 4e set. Une absence longue de sept minutes.

“C’est juste décevant parce que je pense que cela a influé sur le résultat final”, a estimé Murray, induisant une tactique délibérée visant à casser son rythme, de la part d’un adversaire pour lequel il a dit “perdre tout respect”.

Tsitsipas, qui a aussi pris le temps de soigner sa voute plantaire droite, a en tous les cas su élever son niveau de jeu et avoir le dernier mot sur Murray semblant accuser le coup physiquement, lui qui a longtemps été écarté des courts en 2019 et 2020 en raison d’une blessure à une hanche.

Andrey Rublev a plus solidement réussi son entrée aux dépens d’Ivo Karlovic. Le 7e mondial s’est imposé 6-3, 7-6 (7/3), 6-3 face au gros serveur croate, plus vieux joueur du circuit à 42 ans.

placeholder

Parmi les autres qualifiés de cette partie de tableau, figurent le Norvégien Casper Ruud (8e mondial), l’Argentin Diego Schwartzman (11e), le Canadien Felix Auger-Aliassime (15e) et l’Espagnol Roberto Bautista, qui a corrigé l’Australien Nick Kyrgios.

– Osaka “contente” –

Chez les dames, la tenante du titre Naomi Osaka, arrivée à New York sans grandes certitudes après des mois difficiles résultant de l’épisode de son refus de parler aux médias à Roland-Garros, ce qui a mis en lumière ses problèmes d’anxiété, a réussi ses débuts en s’imposant 6-4, 6-1 face à la Tchèque Marie Bouzkova.

En un peu plus d’une heure et demie passée sur le court Arthur Ashe, la Japonaise, 3e mondiale, n’a pas toujours été précise dans ses frappes de balle, mais c’est elle qui a dirigé les échanges, faisant parler sa puissance pour se rassurer au final.

“C’est un peu fou de jouer à nouveau devant tout le monde. L’énergie qui en émane est inégalée. Je me sens vraiment à l’aise ici. Je suis juste contente d’avoir gagné”, a-t-elle commenté.

La Bélarusse Victoria Azarenka, qu’elle a battue en finale de la dernière édition, a elle aussi bien débuté, en se débarrassant 6-4, 6-0 de la Tchèque Tereza Martinkova (60e). Sa compatriote Aryna Sabalenka (2e) a elle laissé un set en route 6-4, 6-7 (4/7), 6-0 contre la Serbe Nina Stojanovic.

Auparavant, l’Ukrainienne Elina Svitolina (5e) avait été expéditive 6-2, 6-3 contre la Canadienne Rebecca Marino.

L’Américaine Coco Gauff, favorite du public en l’absence de Serena Williams, a dû s’employer 5-7, 6-3, 6-4 contre la Polonaise Magda Linette et affrontera au 2e tour sa compatriote Sloane Stephens, lauréate en 2017.