Vanessa Paradis et Alysson : Les soeurs réunies au Festival de Deauville

0
79

L’une présidente, l’autre en compétition : le 6 septembre 2020, Vanessa Paradis et sa soeur Alysson Paradis se sont croisées au Festival du film américain de Deauville. Dimanche après-midi, s’est d’abord tenue l’avant-première du film A Good Man, réalisé par Marie-Castille Mention-Schaar. Un drame (dont la date de sortie n’a pas encore été communiquée) qui met notamment en scène Noémie Merlant, Alysson Paradis et Vincent Dedienne, tous réunis sur le tapis rouge deauvillais.

À lire aussi

Dans la soirée de dimanche, Vanessa Paradis était quant à elle sur scène pour l’avant-première du film Les 2 Alfred, qui sortira en salles le 13 janvier 2021. La présidente du jury de cette 46e édition du Festival de Deauville était au côté du réalisateur Bruno Podalydès pour la projection de cette nouvelle comédie dans laquelle ce dernier donne également la réplique à Sandrine Kiberlain. Les deux films présentés dimanche ont pour point commun de faire partie de la sélection officielle du Festival de Cannes 2020, qui n’a malheureusement pas eu lieu en mai dernier, en raison de la pandémie de coronavirus. Au total, neuf des 52 films présentés au Festival de Deauville étaient en compétition à Cannes.

Certes, “il y a les masques, il y a les gestes barrières, il y a le gel hydroalcoolique. Mais ce qui compte, c’est que le festival ait lieu. Il y a des gens qui vont rire. Il y a des gens qui vont pleurer. (Le festival) porte l’espoir de tout le vivant“, a déclaré le directeur de l’événement Bruno Barde, interrogé masqué par l’AFP sur le tapis rouge peu avant l’ouverture officielle, vendredi dernier. Même si du fait des mesures sanitaires, les capacités des salles ont été réduites de 30% à Deauville, plus de 70 films seront projetés cette année, dont une soixantaine de films américains. Le palmarès sera annoncé le 12 septembre. Après le Festival d’Angoulême qui s’est tenu fin août, celui de Deauville est le deuxième festival de cinéma d’envergure à se dérouler en France depuis le début la pandémie.