Venir à bout du stress au travail

0
717

Synonyme d’épanouissement pour certains, le travail peut aussi rimer avec désastre pour d’autres. Fatigue, mauvaises conditions, vie privée qui interfère… Pourquoi est-ce plus compliqué pour ces personnes de bien vivre leur vie professionnelle ? Découvrez qui est le principal ennemi du bien-être et comment en venir à bout.

Les événements qui influencent la qualité de vie professionnelle

Indispensable pour un bon niveau de vie, le bien-être au travail peut se caractériser de plusieurs façons : bonne équipe, clients agréables, bonnes relations hiérarchiques, l’intérêt des missions réalisées, le matériel à disposition, les horaires… Et si l’un ou plusieurs d’entre eux s’effondrent, ça peut tourner à la catastrophe. Si des dispositions ne sont pas prises rapidement, c’est un engrenage qui se met en place et qui peut avoir de terribles conséquences : boule au ventre, mauvaise ambiance, arrêt maladie, et même burn-out dans les cas les plus extrêmes ! Un facteur est à prendre en considération, et à ne surtout pas négliger. Ces effets peuvent être dévastateurs à la fois sur la santé (mentale et physique) et sur l’entreprise : le stress.

Le stress : l’ennemi public numéro 1

Il est à chasser de nos quotidiens, et pourtant il en fait partie. Il peut se déclencher à tout moment : accrochage avec un collège, client furax, deadline non tenue, montagne de travail à réaliser, manque de reconnaissance, etc. Un stress non géré peut devenir un vrai frein. Souvent amené par phase, il est aussi possible de le ressentir de façon chronique, ce qui peut être signe d’une pathologie. Il s’agit d’une réaction en chaîne en trois phases :

  • la phase de choc, le rythme cardiaque s’accélère, le système nerveux le signale au cerveau qui envoie alors de l’adrénaline. L’organisme fait tout pour s’adapter à la situation.
  • la phase de résistance au stress, le corps essaie de rassembler d’autres ressources utiles pour contrer l’attaque. Il se met à sécréter des hormones pour tenter d’apaiser le tout. Cette étape est un agent stimulant bénéfique pour l’organisme, car il permet à la personne concernée de prendre des décisions essentielles à sa survie.
  • la phase d’épuisement, si le stress est toujours présent à ce moment-là, le corps dépense bien trop d’énergie, ce qui le rend plus vulnérable. La personne est surtout sujette à la fatigue et à la colère. Elle devient très sensible et susceptible. Cette étape peut aller jusqu’à engendrer la dépression.

Les solutions pour lutter

Régler les soucis directement liés au stress peut être un bon début. Crever l’abcès avec ses supérieurs ou ses collègues, terminer un gros dossier en cours… Prendre les choses en main peut considérablement faire baisser le niveau d’inquiétude. Au-delà de tous ces aspects, il n’est pas simple de se débarrasser du stress, et on parle plus de gestion que de suppression. Apprendre à le gérer, c’est tout un art. Il existe de nombreuses techniques pour savoir comment déstresser, et une fois de plus, c’est propre à chacun. Il faut tester les méthodes et garder celles qui fonctionnent. Le yoga, la méditation ou encore le sport peuvent être des portes de sortie. Le tout est de pouvoir prendre le dessus sur le stress pour une vie plus saine au travail !

Des solutions existent, être stressé n’a rien de fatidique. Si vous avez tendance à trop l’être, consultez un médecin pour trouver des solutions. Ne négligez pas les méthodes abordées dans l’article, elles pourraient vous être plus bénéfiques que ce que vous croyez !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.