Véronique Genest recadrée par la fille de Yann Epstein : il “ne s’est jamais tiré de balle dans la tête”

0
53

Mon pote Yann Epstein vient de se tirer une balle dans la tête. Il était au bout du rouleau. (…) Je suis dévastée“, a écrit Véronique Genest, le 12 octobre 2020 sur Twitter pour pleurer la mort du comédien de 69 ans, aperçu notamment dans Julie Lescaut, Commissaire Moulin ou dans le film La Totale (1991). Un décès survenu un mois plus tôt. Soshy, de son vrai nom Deborah Sarah Epstein, la fille du défunt, n’a pas du tout apprécié ce message et le lui a fait savoir.

À lire aussi

Réagissant au tweet de Véronique Genest, Deborah Sarah Epstein n’a pas caché son immense colère. “J’espère que vous plaisantez ? Effacez cela tout de suite. Vous avez un toupet monstrueux. 1/Ça n’est pas ce qui s’est passé. 2/Dévastée mais absente aux obsèques. Un peu de respect peut-être ? Merci“, a-t-elle réagi, en laissant comprendre que la version de la balle dans la tête ne serait pas la vérité derrière la mort de Yann Epstein. L’ancienne star de Julie Lescaut, la populaire série policière de TF1 dans laquelle elle avait notamment côtoyé le défunt, a alors répondu à ce tacle. “Oui, dévastée de ne pas l’avoir su et par la culpabilité de ne pas avoir été à Paris la dernière fois qu’il m’a appelée à l’aide. Pour le reste, c’est ce qu’on m’a dit hier quand je l’ai appris et si ce n’est pas la vérité, j’aimerais la connaître“, a-t-elle déclaré. Effectivement, si l’actrice a rapporté des “on dit”, on comprend que la fille du comédien soit furieuse…

Deborah Sarah Epstein, chanteuse et parolière de profession, en a remis une couche pour faire comprendre tout le mal qu’elle pensait du comportement de l’actrice. “Je tombe des nues. De quel droit décidez-vous de vous emparer des médias pour annoncer le suicide de mon père ? Mais quel cruel manque de respect, Véronique“, a-t-elle souligné, lui faisant remarquer que si elle voulait savoir ce qu’il c’était passé, le plus simple était de venir la trouver. “C’est pas dur si vous étiez si proches“, a-t-elle ajouté avec ironie.

Véronique Genest, qui a martelé qu’elle n’avait pas besoin d’un tel bad buzz alors qu’elle est “en pleine promo” – pour sa pièce Betty’s Family -, a tenté d’apaiser les tensions. “Pardon si je vous ai blessée. Mon seul but était de lui rendre hommage. Je vous verrai avec plaisir pour vous parler du Yann que je connaissais et que vous me parliez de lui“, a-t-elle écrit sans toutefois susciter apparemment chez Deborah Sarah Epstein une quelconque envie de parler avec elle de la mort de son père. Se disant “choquée“, la jeune femme lui a réclamé des “excuses publiques“…