Vianney pousse un coup de gueule contre l’industrie du streaming

0
15

On ne voit que lui en ce moment. Vianney, 30 ans, est partout ! On le voit à la télévision, dans l’une des émissions les plus populaires du moment, The Voice, mais aussi avec son dernier opus N’attendons Pas sorti en 2020 qui cartonne. Le chanteur a le vent en poupe et n’hésite pas à donner son avis sur le milieu de la musique qu’il commence à bien connaître.

Dans une interview accordée au journal Le Parisien dimanche 18 avril, l’interprète de Je m’en vais donne son avis sur le streaming musical. Bien qu’il considère cela comme “une idée merveilleuse” permettant au plus grand nombre d’avoir accès à beaucoup de contenu, il estime que le système actuel n’est pas exempt de tout reproche. “La répartition des revenus me paraît injuste, dans la mesure où ce n’est pas le nombre d’auditeurs qui est pris en compte, mais le nombre d’écoutes d’une chanson. J’aime l’idée qu’un abonné qui dépense 10 euros par mois pour écouter Neil Young ou Jeanne Added ne se retrouve pas à financer Jul ou Vianney, qu’il n’a même pas écoutés !”, s’insurge l’artiste.

Pour expliquer sa position, le compagnon de la violoncelliste Catherine Robert avec qui il est marié depuis juillet 2020 prend un exemple parlant. “Lorsque je demande une baguette à ma boulangère, je trouve normal que l’euro que je lui donne ne revienne pas à la boulangerie d’à côté”, explique-t-il. Selon Vianney, il faudrait que chaque auditeur rémunère les artistes qu’il écoute en fonction de ses écoutes.

Une position courageuse défendue par l’auteur-compositeur puisqu’il est pourtant bénéficiaire du système actuellement en place qui favorise les artistes populaires. “J’ai conscience d’appartenir aux privilégiés du système, sans que cela ne m’empêche pas de penser qu’il n’est pas équitable et mette en péril la diversité. C’est peut-être d’ailleurs ma position de gagnant qui me pousse à défendre les perdants”, assure-t-il.

Pour finir, l’auteur du tube La même avec Maître Gims indique ne pas savoir combien d’argent il fait grâce au streaming. “Je n’ai aucune idée de ce que le streaming me rapporte, les chiffres sont assez flous”, conclut celui que l’on a souvent vu ému sur le plateau de The Voice ces dernières semaines.