Victoria Abril, touchée par une profonde dépression : “Je n’avais plus envie de vivre”

0
58

La plus française des actrices espagnoles, c’est Pedro Almodovar, notamment) et dans les séries plus populaires, comme Clem.

Mais récemment, la pandémie et surtout la distance ont attaqué le moral de celle qui est réputée pour son sourire et sa chaleur de vivre. Dans une interview au magazine Point de Vue, elle explique que “la distanciation sociale [l’a] fait mourir mentalement“. Loin de ses fils trentenaires, Martin et Felix, et de sa mère dont elle est très proche, elle tombe dans une “dépression profonde, suivie d’une crise existentielle“.

Je n’allais pas partir à la retraite, tout de même ! J’avais perdu le nord. Je n’avais plus envie de me lever. Je n’avais plus envie de vivre“. Un désespoir profond, encouragé par le manque d’intérêt porté à la culture qui l’a profondément choquée. “On te jette à la face que ta raison de vivre est ‘non essentielle’!

L’année 2021 a donc été celle de la reconstruction pour Victoria Abril qui a trouvé un moyen plutôt simple de se remettre sur pied. “Je suis partie me soigner chez moi, à Malaga. Pas de télévision ni de réseaux sociaux, d’Internet. J’ai débranché. J’avais la mer, le soleil et les voisins… Je me suis reconstruite avec des choses simples, organiques“.

Le travail l’aide également à aller mieux. “Au mois de mai, on m’a proposé de participer à l’émission culinaire Masterchef Celebrity. C’était épuisant. Mais ces 18 heures de travail et ces voyages incessants m’ont enlevé l’idée d’en finir“. Alors qu’elle va mieux, on lui propose une apparition dans Demain nous appartient sur TF1, une façon de se remettre entièrement dans le bain.

Je me suis fait virer à la septième semaine de MasterChef, cela tombait bien. J’ai repris en quelque sorte le rôle de Marisa Paredes, celle d’une chanteuse sur le déclin, égoïste et insupportable. Même look Chanel. Je porte le prénom Rebecca, celui que j’avais dans Talons Aiguilles [qui fête ses trente ans cette année, ndlr]. J’ai adoré ce mois de tournage intense. J’ai même interprété dans un épisode la chanson Piensa en mi.

Aujourd’hui, l’actrice va beaucoup mieux et s’apprête à interpréter une femme trans dans sa pièce de théâtre, un rôle qui lui plait. “J’ai des principes et j’ai besoin d’être fière de moi“.