Victoria Beckham : La créatrice se dit victime d’un lynchage injustifié

0
132

David et Victoria Beckham, deux des stars les plus populaires du Royaume-Uni et de la planète, forment aujourd’hui un des couples les plus détestés. Comment Victoria, dont la fortune combinée à celle de son mari est estimée à environ 380 millions d’euros, peut-elle mettre trente collaborateurs au chômage technique et compter sur le contribuable britannique pour les payer ? L’intéressée se dit victime d’un lynchage injustifié.

À lire aussi

L’info est signée Daily Mail ! Dans son édition dominicale, le Mail On Sunday, du 26 avril 2020, le tabloïd britannique révèle que Victoria Beckham a publiquement opté pour le mutisme face aux réactions suscitées par son recours à un fonds d’urgence du gouvernement britannique pour rémunérer trente salariés de sa marque de vêtements mis au chômage technique à cause du coronavirus.

En coulisses, l’ex-Spice Girl devenue créatrice de mode serait “furieuse et stressée“. “Il y a eu beaucoup d’appels de crise [avec la direction de la marque Victoria Beckham, NDLR] pour discuter de la manière de réagir. Ce ne serait pas exagéré de dire que Victoria faisait la tête. Elle a l’habitude que David soit critiqué, mais à part de légères moqueries parce qu’elle ne sait pas très bien chanter ou qu’elle ne sourit jamais, elle n’a jamais été épiée de la sorte“, confie une source au Daily Mail.

A l’inverse, un autre entrepreneur star s’attire la sympathie du public. Ed Sheeran a refusé de mettre les employés de son bar, le Bertie Blossoms à Londres, au chômage technique. L’établissement est pourtant fermé à cause de la pandémie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.