VIDEO. Passation de pouvoir : ces 10 longues minutes où Gérard Collomb a attendu Édouard Philippe

0
347

Avant l’arrivée d’Édouard Philippe place Beauvau, Gérard Collomb a attendu, longtemps. Très longtemps.

La scène est surréaliste et pourrait très bien rester comme une des images marquantes du quinquennat d’Emmanuel Macron. Mercredi 3 octobre, après avoir annoncé la veille, dans les colonnes du Figaro, qu’il souhaitait démissionner de son poste de ministre de l’Intérieur pour retrouver son siège de maire de Lyon et préparer les prochaines élections municipales, Gérard Collomb a obtenu gain de cause. Une passation de pouvoir entre le désormais ex-premier flic de France et Édouard Philippe, qui assure l’intérim, a donc été organisée dans la cour du ministère de l’Intérieur, place Beauvau.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Gérard Collomb avait visiblement hâte de passer le relais au Premier ministre. L’ancien pensionnaire de la place Beauvau a attendu son successeur pendant dix très longues minutes, seul sur le perron du ministère. Debout, stoïque, les pieds bien ancrés dans le tapis rouge, Gérard Collomb a offert une scène totalement inédite aux caméras de télévision déjà présentes dans la cour. Quelques regards sur sa nouvelle montre, quelques mots échangés avec ses anciens collaborateurs… Le temps a dû lui sembler très long.

Autre scène insolite de cette passation de pouvoir : quand Gérard Collomb évoque sa montre cassée pendant son discours et déclenche inévitablement des sourires sur le visage d’Édouard Philippe.