Virus: Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde, au service des dons

0
117

Une lumière à la fois: Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde située à Dubaï, est illuminée d’une nouvelle lampe LED à chaque don récolté en faveur des communautés les plus vulnérables face à l’épidémie de nouveau coronavirus aux Emirats arabes unis.

La tour, qui culmine à 828 mètres, soutient ainsi une campagne lancée samedi par le gouvernement de Dubaï et qui vise à fournir 10 millions de repas aux personnes aux plus faibles revenus.

La campagne a été lancée à l’occasion du mois de ramadan, une période de jeûne pour les musulmans, mais aussi de recueillement, de prières et de charité.

Pour chaque don de 10 dirhams (2,7 dollars), le prix d’un repas, l’une des 1,2 million de lampes LED du bâtiment est allumée.

Dimanche, moins de 24 heures après le lancement de la campagne, un comptage en direct sur le site internet de la tour indiquait que plus de 176.000 dons avaient déjà été effectués.

Le gratte-ciel est régulièrement illuminé en solidarité avec des pays en crise comme l’Australie, où des régions ont été ravagées par des feux de forêt, ou encore la Chine et l’Italie, durement touchées par l’épidémie de Covid-19.

“Le fait de représenter les dons par des lumières (…) reflète l’espoir que de petits actes apporteront beaucoup aux communautés moins fortunées alors que le pays poursuit sa lutte contre la pandémie”, a souligné le bureau d’information de Dubaï dans un communiqué.

La semaine dernière, les Emirats arabes unis ont assoupli les restrictions de confinement mises en place pour freiner la propagation du virus.

Dubaï, l’un des sept membres de la fédération des Emirats arabes unis, avait notamment imposé un couvre-feu total ces dernières semaines.

L’économie de l’émirat dépend fortement du commerce, du tourisme et de l’immobilier, et les restrictions ont frappé durement les entreprises.

Dubaï accueille également des millions de travailleurs étrangers, dont certains se sont retrouvés sans emploi ou sans rémunération en raison de l’épidémie de nouveau coronavirus et des difficultés économiques.

Les Emirats arabes unis ont jusqu’à présent enregistré officiellement plus de 14.000 infections, dont 126 décès. Ils comptent le deuxième plus grand nombre de cas confirmés de Covid-19 parmi les pays du Golfe après l’Arabie saoudite, qui a recensé plus de 25.000 infections et 176 décès.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.