Virus: Moscou rongée par le variant Delta qui contrarie la levée mondiale des restrictions

0
17
placeholder

La capitale russe ne parvient pas à juguler le coronavirus malgré des restrictions renforcées ces dernières semaines –avec l’arrivée d’un pass sanitaire lundi–, recensant des records successifs de décès tandis que le variant Delta poursuit son essor planétaire au grand dam de pays impatients de retrouver une vie normale.

Moscou a de nouveau atteint dimanche un pic du nombre de décès dus au Covid-19 avec 144 morts recensés en 24 heures, un niveau inédit depuis le début de la pandémie. Vendredi, le record était tombé avec 98 morts.

Et ce malgré l’introduction progressive de mesures de restrictions telles que le retour du télétravail obligatoire pour une partie des employés et la vaccination obligatoire des salariés du secteur des services. Un pass sanitaire est par ailleurs requis pour aller au restaurant dans la capitale à partir de lundi.

Les Moscovites devront ainsi télécharger depuis le portail internet de la ville un QR Code confirmant soit leur vaccination, soit qu’ils ont été contaminés par le coronavirus dans les six derniers mois, soit qu’ils disposent d’un test PCR de moins de trois jours, expliquait il y a quelques jours le maire Sergueï Sobianine.

placeholder

Un confinement général, comme au printemps 2020, n’est toutefois pas envisagé pour le moment dans cette ville de plus de 12 millions d’habitants.

La Russie est, avec 130.347 morts recensés par le gouvernement, le pays européen le plus endeuillé. L’agence des statistiques Rosstat, qui a une définition plus large des décès liés au Covid-19, a comptabilisé quelque 270.000 morts à fin avril.

Identifié pour le première fois en Inde, le variant Delta, plus contagieux, est désormais présent dans au moins 85 pays, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), faisant craindre, malgré les campagnes de vaccination, de nouvelles vagues de la pandémie.

– Stratégies remodelées –

Il a contraint certains pays à revoir leurs stratégies avec des mesures anticoronavirus renforcées et/ou le report de la levée des restrictions. Dernière en date: l’Afrique du Sud (1,9 million de contaminations, dont 59.900 décès).

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé dimanche de nouvelles restrictions dans le pays, le plus touché du continent, pour faire face à la forte hausse des contaminations imputée comme ailleurs au variant Delta.

“Nous sommes confrontés à une vague dévastatrice dont tout indique qu’elle sera pire que les précédentes”, a-t-il souligné, annonçant l’interdiction de “tous les rassemblements –qu’ils soient en intérieur ou en extérieur”, à l’exception des enterrements mais avec un maximum de 50 personnes pouvant y assister.

Les ventes d’alcool sont désormais interdites, le couvre-feu a été rallongé d’une heure (de 21H00 à 04H00) et les écoles fermeront d’ici vendredi.

A l’inverse, l’Italie poursuit sur sa lancée de l’assouplissement.

Le couvre-feu doit notamment être levé lundi dans le Val d’Aoste, dernière région italienne où il était encore en vigueur et les masques ne seront plus obligatoires en extérieur, sauf dans les endroits bondés.

placeholder

Mais “la bataille n’est pas encore gagnée”, avait relevé vendredi le ministre italien de la Santé Roberto Speranza, faisant référence aux variants plus contagieux du virus en particulier le Delta.

Tout premier pays en Europe à avoir connu un foyer de contagion de Covid-19 au premier trimestre 2020, l’Italie est l’un des pays les plus gravement frappés par la pandémie, avec plus de 4,25 millions de contaminations et 127.418 morts, dont 56 pendant les dernières 24 heures.

La pandémie a fait au moins 3.919.801 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 10H00 GMT. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts (603.966) que de cas (33.624.776) dimanche soir.