Yann Barthès sévèrement taclé par une actrice : “C’est une vilaine âme !”

0
42

Amère, Grace de Capitani en veut encore à Yann Barthès. Elle était parfois la cible de la chronique du Petit Journal People, que le journaliste présentait dans Le Grand Journal, sur Canal+. À l’époque, il y a désormais plus de dix ans, il n’hésitait pas à se moquer ouvertement d’elle, notamment de son physique, pour son grand nombre d’opérations de chirurgie esthétique.

À lire aussi

Relancée sur le sujet par Jordan De Luxe, le 8 octobre 2020, Grace de Capitani en a rajouté une couche. “Oh ! Fallait-il encore parler de celui-là ? (…) Fallait-il être méchant pour devenir célèbre ?”, questionne-t-elle, avant de dire à son tour des méchancetés sur Yann Barthès. “C’est une vilaine âme ! C’est pas quelqu’un qui a une âme brillante ! Moi je trouve qu’il y a d’autres moyens !”, renchérit-elle. Toujours piquée au vif si longtemps après, l’actrice de 63 ans fait semblant de ne jamais avoir entendu parler de Quotidien, émission de Yann Barthès aux audiences grandissantes. “Ça parle de quoi ? Je vous jure que je ne connais pas cette émission. Sur la tête de mes deux fils !“, feint-elle.

Ce n’est pas la première fois que Grace de Capitani s’en prend à Yann Barthès. En mai 2009 déjà, la comédienne s’en prenait violemment au journaliste dans les colonnes du magazine Maximal. “Ah, l’autre connard ! L’acteur raté. Comme il n’a pas réussi sa carrière, maintenant, il s’attaque aux artistes, aux vrais. Lui-même, il se définit comme artiste ? Il a autour de lui une équipe de stagiaires sous-payés qui rédigent des commentaires qu’il débite à l’antenne. Il est horrible. Vous le trouvez beau ? (…) Je fais demi-tour, on me course, on me filme sans autorisation. Ça m’a coupé l’envie de me montrer en soirée. Ce type, sans un public acquis à sa cause, sans effet sonore, sans pouet-pouet et rires préenregistrés, que vaut-il ?“, s’insurgeait-elle. Lors de ce même entretien, elle en avait aussi profité pour taper sévèrement sur Thierry Lhermitte, Ophélie Winter et même Jean-Marc Morandini. Une belle âme.