Yann Moix : Léa Salamé et Raphaël Glucksmann ont “pris le melon”

0
216

Lundi 18 mars 2019, Léa Salamé expliquait au micro de France Inter sa décision de quitter provisoirement la matinale de la radio, mais aussi L’Émission politique qu’elle présente sur France 2. Quelques jours auparavant, son compagnon, Raphaël Gluksmann, annonçait sa candidature aux élections européennes, poussant Léa Salamé à se retirer du journalisme politique, le temps de cette campagne. Une décision qui n’est pas au goût de Yann Moix, comme il l’a fait savoir sur LCI, lundi 18 mars 2019.

À lire aussi

Invité d’Audrey & Co, le chroniqueur des Terriens du samedi (C8) a jugé “catastrophique” la décision de son ancienne collègue. “Ça renvoie à une image de la femme d’une soumission totale. L’homme va au charbon et elle reste faire la vaisselle, a-t-il jugé. Je trouve ça absolument inouï qu’elle le fasse, elle se sacrifie pour pas grand-chose.

J’ai beaucoup d’amitié et d’affection pour Raphaël Gluksmann. Maintenant, je pense que la capacité qu’il a à faire bouger les choses dans ce registre est nulle. Il ferait mieux de rester chez lui à écrire ses livres“, estime Yann Moix, qui croit “qu’il fait un truc qui ne lui ressemble pas tellement“.

Selon lui, “Léa se fourvoie complètement par ce pseudo-sacrifice grotesquissime“. Sur un ton dont lui seul a le secret, Yann Moix récite le proverbe “ne te fais pas si petit, tu n’es pas si grand“. Après avoir rappelé son affection pour Léa Salamé, l’écrivain martèle : “J’ai l’impression que les deux ont gentiment pris le melon. Ce sont des gens que j’adore, mais je les vois se ‘meloniser’ de semaine en semaine. Il faudrait vraiment qu’il cessent de s’oublier eux-mêmes et qu’ils regardent ce qu’ils sont, des gens brillants, essentiels dans le débat, mais qui n’ont pas l’importance qu’ils s’octroient.”