Yannick Noah : 54 000 euros de dédommagement pour son nom !

0
119

Utiliser le nom Noah ou une appellation qui s’en rapproche n’est pas sans risque. France Télévisions en sait quelque chose.

À lire aussi

Dans son numéro du jeudi 19 septembre 2019, Le Canard enchaîné révèle que le groupe médias a été contraint de verser 54 000 euros à Yannick Noah pour des raisons de propriété de marque. L’affaire ne date pas d’hier mais ressort aujourd’hui… La chaîne NoA née à Bordeaux et 100% Nouvelle-Aquitaine, lancée il y a tout juste un an par France 3, a lourdement payé le choix de son nom. Une information que l’ancienne responsable de la chaîne a confirmée auprès du quotidien régional Sud-Ouest.

Laurence Mayerfeld, ancienne directrice régionale de France 3, a ainsi expliqué : “Je ne vois pas bien l’intérêt pour le Canard de publier une information qui a déjà plus d’un an d’existence. C’est un simple dossier juridique comme il y en a des centaines quand il s’agit d’une marque et Yannick Noah est une marque. La solution aurait pu être de trouver un nouvel intitulé pour notre chaîne mais nous tenions à NoA. Donc nous avons passé un accord avec les avocats de Yannick Noah. C’est une affaire parfaitement banale.

Une coquette petite somme dont Yannick Noah n’a jamais parlé. L’ancien joueur de tennis (seul Français à avoir remporté Roland-Garros en 1983), ex-capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis et chanteur, est de retour sur le devant de la scène musicale. L’époux d’Isabelle Camus a publié le 6 septembre dernier un nouvel album baptisé Bonheur Indigo, puisant l’inspiration dans ses nombreux voyages et dans sa nouvelle vie en mer. Le public avait semble-t-il hâte de le retrouver puisque Bonheur Indigo est tout de suite entré dans le top 10 des meilleures ventes d’albums.