Yves Calvi rattrapé par des propos scandaleux : “déplacé et idiot”, il s’excuse

0
238

Sur Twitter, les polémiques s’enchaînent à la vitesse de l’éclair ces derniers jours, le confinement n’étant pas étranger à l’affaire… Après Emmanuel Lechypre, qui avait choqué par ses propos sur les morts en Chine à l’antenne de BFMTV, c’était au tour d’Yves Calvi d’être dans le collimateur pour des remarques sur l’hôpital. En pleine crise sanitaire, ses propos, d’abord passés inaperçus avant de remonter à la surface, avaient choqué. Après plusieurs jours de silence, il s’est enfin expliqué.

À lire aussi

C’est auprès du journal Le Parisien qu’Yves Calvi a tenté de stopper la polémique après le buzz suscité sur Twitter par ses propos tenus en mars dernier sur le plateau de son émission L’info du vrai (Canal+). Il déclarait alors : “Je vais choquer tout le monde en disant ça, mais la pleurniche permanente hospitalière fait qu’on est en permanence au chevet de notre hôpital.” Tollé sur les réseaux sociaux alors que le personnel soignant, à bout de forces et souvent sous-équipés au point d’être en danger, est largement applaudi tous les soirs à 20h – RTL, radio sur laquelle il officie également, le fait d’ailleurs figurer dans un clip maison de remerciements à ceux qui sont en première ligne.

Ce vendredi 10 avril 2020, Yves Calvi (60 ans) a enfin brisé son silence assourdissant de ces derniers jours. “Évidemment, je regrette d’avoir pu choquer et j’en suis désolé. C’est une erreur et c’est inapproprié. La pleurniche, c’est déplacé et idiot. L’extrait balancé sur Twitter est volontairement malhonnête, il faut écouter l’intégralité de l’émission pour comprendre mon propos. J’aidais un invité à s’exprimer, reformuler, je n’ai pas voulu attaquer l’hôpital“, s’est-il justifié auprès du Parisien. Alors que des soignants ont appelé au boycott de son émission – il annonce au passage qu’il sera là pour une saison supplémentaire à la rentrée -, Yves Calvi a assuré le personnel médical de sa solidarité. “Ma pensée est avec eux à 20 heures, même si je suis encore à l’antenne. Écoutez l’émission jusqu’au bout. L’intégralité de mon travail sur Canal+ et RTL est une réponse“, a-t-il ajouté.