Zazie et sa fille Lola traumatisées par les attentats : “Ma fille a mis un temps fou à s’en remettre”

0
14

Le 13 novembre 2015, tous les Parisiens ont vécu une nuit d’enfer. sa fille Lola font partie des personnes indirectement touchées par les attentats. La chanteuse a aperçu une terrasse décimée par les terroristes alors qu’elle passait devant en scooter. “Moi je les ai vécus. Pas de plein fouet, mais je suis passée en scooter avec ma fille devant une des terrasses. Ma fille a mis un temps fou à s’en remettre, moi aussi. On était traumatisées“, a-t-elle confié à France Inter, le dimanche 3 octobre 2021.

Dans l’émission Hors Piste, Zazie a rappelé l’importance de l’adversité dans des moments pareils, de cette nécessité à retourner trinquer en terrasse. “Ces gens sont venus voir un concert, ils ne sont pas venus pour mourir. Donc ça me semblait important d’être là pour les raisons pour lesquelles les gens étaient venus. C‘est leur dire qu’on continuera. On n’en a pas fait trois tonnes, juste à la fin évidemment un hommage. Il y avait un côté gaulois, ‘même pas mal’, ‘même pas mort’“, développe l’artiste.

Ce n’est pas la première fois que Zazie raconte ce trajet traumatisant. Déjà en 2018, elle racontait comment elle avait découvert la terrasse du bar La Bonne Bière, dans le 11e arrondissement. “Le 13 novembre, je suis allée la chercher au cirque et on est passées toutes les deux à scooter devant la Bonne Bière, peut-être 15 secondes après la fusillade. Il y avait un silence sur place… Au loin on entendait les coups de feu au Petit Cambodge. Lola s’est quasiment évanouie, j’ai eu un réflexe reptilien, j’ai voulu la mettre à l’abri et on a redémarré. Sinon j’aurais aidé car j’ai mon brevet de secourisme“, avait-elle décrit.

Lola n’avait que 13 ans au moment des faits. “On est chacune allé voir un psy. Il faut apprendre à vivre avec ça”, précisait Zazie. Cette expérience lui a inspiré le titre Waterloo pour “réparer les vivants parce que les morts c’est trop tard“, comme lui avait soufflé sa fille.