Zoé Adjani évoque la mort de son père Eric : “Vous imaginez le mal que ça peut faire !”

0
9

Le talent coule dans ses veines et elle le prouve, au cinéma, depuis le 6 octobre 2021. Avec le personnage de Selma, Zoé Adjani campe son deuxième grand rôle sur grand écran, dans le film Cigare au miel de Kamir Aïnouz. L’opportunité pour elle de se plonger dans ses racines, tout comme l’héroïne du long-métrage qui fuit en Kabylie en quête de ses origines. Mais la jeune comédienne sait d’où elle vient. Et chaque jour, elle pleure son père, Eric, mort un 25 décembre à 53 ans d’une crise cardiaque.

J’ai perdu mon père, elle a perdu son petit frère

Eric Adjani était le petit frère d’Isabelle Adjani. Un homme de cinéma qui avait débuté à l’âge de 20 ans en tant qu’assistant caméra de Marguerite Duras avant de devenir photographe. Un homme destructeur, surtout, qui n’a jamais su apprivoiser sa part d’ombre. “Je tiens l’essentiel de mon caractère de mon cher papa qui était très en rébellion, très en colère, une colère qui a fini par le dévorer, explique l’actrice dans les colonnes du magazine Paris Match. Il n’a pas trouvé le moyen de l’extérioriser et elle s’est retournée contre lui. Avec ma tante Isabelle, nous parlons de lui, parfois, quand on y parvient, elle comme moi. Ce n’est pas simple. Beaucoup d’histoires bouleversées… j’ai perdu mon père, elle a perdu son petit frère. Vous imaginez le mal que ça peut faire !

On m’a souvent conseillé de changer de nom

Il aurait choisi “les paradis artificiels” pour affronter son mal-être quitte à se brûler les ailes. Mais Eric Adjani a aussi transmis sa passion du septième art à sa fille avant de s’envoler vers d’autres horizons. Ce qui explique que Zoé Adjani ait toujours refusé de changer d’identité pour s’offrir un brin d’anonymat – elle n’est, d’ailleurs, que peu en contact avec sa célèbre tante. “Je suis fière de mon travail et j’aimerais recevoir des louanges, même si ça commence, pour d’autres raisons que ce nom, avoue la jeune femme de 23 ans. On m’a souvent conseillé d’en changer. Vous vous rendez compte ? Rayer le nom de mon père alors que je fais tout ça pour lui !

Retrouvez l’interview de Zoé Adjani dans le magazine Paris Match, n°3779, du 7 octobre 2021.