Au Kenya, une appli permet aux femmes de signaler les abus sexuels

0
776

Certaines applications sont utiles. C’est le cas de celle permettant aux jeunes kényanes de signaler les abus sexuels dont elles sont les victimes…

Baptisée “160 Girls”, l’application est l’oeuvre de l’ONG Equality effect . Lancée au Kenya, elle permet aux jeunes filles de signaler les crimes sexuels dont elles sont victimes. Cet outil permet aux femmes de faciliter l’ouverture de poursuites judiciaires.

equality-effect-kenya

Cette initiative découle d’un constat alarmant : Au Kenya un tiers des Kenyanes ont subi des abus selon l’ONU. La plupart d’entre elles ont souffert d’abus sexuels pendant leur enfance ;  selon le gouvernement et l’ONU, la moyenne d’âge des victimes est de 10 ans.

Selon les reporters de la chaîne France 24 qui ont rapporté la création de cette application, un sentiment d’impunité réside chez les agresseurs. Ces derniers sont rarement inquiétés pour leurs actes. Aussi, “de nombreux policiers ne prennent pas les violences sexuelles aux sérieux et demandent même des pots-de-vin pour commencer les enquêtes”, expliquent-t-ils.

kenya-jeune-fille

Espérons juste que l’accès aux smartphones soit possible pour toutes ces femmes. Sans quoi, l’application ne servirait pas à grand chose…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.