Benjamin Biolay : Une fille et un appart’, sa vie secrète en Argentine !

0
296

Trois ans après son dernier disque studio solo, le chanteur Benjamin Biolay fait son retour avec un projet intitulé Grand Prix. Interrogé par Paris Match, il a évoqué le point de départ de cet album et sa vie d’artiste, entre la France et l’Argentine. Un second pays de résidence où il a notamment une fille dont il avait jusqu’à présent tenu l’existence secrète.

À lire aussi

Marqué par la mort du pilote Jules Bianchi en 2015, Benjamin Biolay dit avoir écrit dans la foulée une chanson sur le sujet, lui qui est passionné par le sport automobile. Mais son disque est aussi fait de chansons d’amour, de sentiments contrastés ou même politiques. Le chanteur de 47 ans n’a jamais caché ses sympathies pour la gauche et n’hésite pas à tacler le président Emmanuel Macron, qui, selon lui “ne croit pas à la culture subventionnée” – un sujet qu’il “n’arrive pas à comprendre et qui pourtant rapporte de l’argent“, a-t-il confié. Pour Benjamin Biolay, la culture française est pourtant une belle carte de visite, notamment à l’étranger. Heureux de se sentir comme “un ambassadeur très motivé” pour clamer son amour de son pays, il le fait notamment en Argentine. L’occasion pour le populaire artiste de lever le voile sur sa vie entre deux pays…

Ma deuxième famille

J’y passe un tiers de l’année, révèle-t-il… en même temps que la raison insoupçonnée de cette résidence partagée. J’ai un appartement à Buenos Aires, une famille. Je suis obligé de m’en expliquer maintenant, parce qu’à cause du confinement je ne sais pas quand je pourrai aller voir ma fille là-bas. [Une fille dont on ignorait l’existence, alors qu’on le savait en revanche papa d’Anna, née en 2003 de son histoire passée avec Chiara Mastroianni, NDLR]. Je voulais aussi prouver qu’on pouvait protéger sa vie privée. Si on ne publie pas de photos de la table d’accouchement sur Instagram, personne ne le sait. Même encore aujourd’hui, c’est possible. Et c’est ta responsabilité. Tu ne peux plus hurler après la paparazzade quand tu montres toute ta vie sur les réseaux sociaux. La plupart se mettent dedans tout seuls.

Quelques jours plus tôt, l’artiste avait déjà discrètement abordé le sujet de sa “relation profonde” avec l’Argentine au cours de son entretien avec l’hebdomadaire Télérama : “J’ai un lien profond avec ce pays, où j’ai ma deuxième famille, un enfant, un appartement à Buenos Aires. Ce n’est pas un disque de touriste, je me sens chez moi là-bas depuis près de quinze ans“, détaillait-il en écho à la genèse de l’album Grand Prix.

Les confidences de Benjamin Biolay sont à retrouver en intégralité dans Paris Match, dans les kiosques le 25 juin 2020.