Catherine Deneuve et son grand retour à Cannnes : ce sujet dont elle ne veut absolument pas parler…

0
8

Catherine Deneuve revient de très, très loin. Quel bonheur de revoir l’iconique actrice de 77 ans sur le tapis rouge du Festival de Cannes. L’émotion était intense lorsque la grande dame du cinéma français a participé à la montée des marches du film De son vivant, d’Emmanuelle Bercot, présenté hors compétition. Entourée de toute l’équipe du film, de Benoît Magimel qui joue son fils atteint d’un cancer du pancréas, mais aussi de Cécile de France qui endosse le rôle d’une infirmière, Catherine Deneuve a savouré chaque instant de cette belle soirée, rayonnante dans une longue robe noire agrémentée d’un grand collier doré.

Lors de la projection de De son vivant dans le Grand Théâtre Lumière, l’émotion était tout aussi palpable aussi bien du côté de l’équipe que des spectateurs. A la fin du film, le public s’est levé, réservant une longue ovation au casting, et plus particulièrement à Catherine Deneuve qui n’a pu retenir une larme, essuyée délicatement, dans la plus grande pudeur.

Le lendemain, l’actrice aux 140 films a participé au photocall, nouvelle ovation. Les photographes en voulaient encore et lui ont demandé de revenir alors qu’elle partait. Puis est venue la conférence de presse. Les journalistes, comme tous ceux qui ont croisé la route de Catherine Deneuve lors du Festival, étaient prévenus. Il y a un sujet que la maman de Chiara Mastroianni ne voulait pas aborder, comme le précise Le Parisien dans son édition du 12 juillet 2021. “Les journalistes avaient été prévenus de l’interdiction de toute allusion à sa santé“, écrit le quotidien. Catherine Deneuve était là pour parler cinéma, un point c’est tout.

Il y a dix-huit mois plus tôt, la star a été victime d’un AVC alors qu’elle tournait De son vivant. Elle se trouvait à l’hôpital de Gonesse, dans le Val d’Oise, lorsqu’elle a fait un malaise. Une chance au bout du compte puisqu’elle avait rapidement pu être prise en charge et le pire avait été évité. Après de longs mois de convalescence, entourée de ses proches, Catherine Deneuve est bel et bien de retour, un vrai roc.

Découverte à Cannes en 1964 avec Les parapluies de Cherbourg, Catherine a avoué à un journaliste avoir vécu une soirée particulière le 10 juillet “en découvrant cette ovation adressée au film et aussi à moi. Je n’ai jamais été émue comme ça en entrant dans la salle.” Et si un autre journaliste a tenté une question détournée, sur la difficulté de reprendre un personnage délaissé durant huit mois, Catherine Deneuve a glissé subtilement vers le sujet de la pandémie. Que les journalistes ne soient pas déçus, ils avaient été prévenus…