Catherine Frot : Qui est Michel Couvelard, qui a été son mari pendant près de 30 ans ?

0
22

Avec près de trois décennies d’amour et de cinéma,Catherine Frot et Michel Couvelard ont formé un couple solide du cinéma français. Officiellement divorcés depuis 2013, ils s’étaient rencontrés à la fin des années 1970. Une belle complicité malgré leurs sept années de différence d’âge.

Né en 1963, cet originaire du Pas-de-Calais a d’abord étudié le théâtre au Centre national dramatique de Montpellier, de 1981 à 1984, avant d’entamer une formation d’audiovisuel pour se tourner vers la réalisation. Pendant longtemps, Catherine Frot a été une véritable source d’inspiration pour Michel Couvelard. Il l’a fait jouer dans son court-métrage Une femme dans l’ennui, mais également dans son seul et unique film Inséparables (1999), où sa conjointe avait hérité du premier rôle. Depuis, Michel Couvelard a quitté les plateaux de tournages pour les joies des planches, son premier amour. On lui doit la pièce Une vie de château, sortie en 2008, qui narre la vie d’un président un peu détraqué.

Avec Michel Couvelard, Catherine Frot a accueilli une fille prénommée Suzanne Alice Naomie en 1996, année où elle reçoit le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation dans le film Un air de famille. “Je l’ai adoptée bébé. Elle va avoir 20 ans, elle m’impressionne et je veux la protéger. Elle n’a pas du tout envie d’être actrice, elle fait des études d’anthropologie et de droit européen“, avait détaillé Catherine Frot à propos de sa fille mauricienne, auprès du Monde en mai 2016. On avait déjà vu leur belle complicité sur le tapis rouge des César en 2016, lorsque l’actrice remportait le César de la meilleure actrice pour le rôle de Marguerite Dumont dans Marguerite. Un joli clin d’oeil, vingt années après.

Avec deux parents et des grands-parents artistes, Suzanne Couvelard avait tout pour se lancer dans une carrière. Si elle a préféré une autre direction professionnelle, impossible qu’elle oublie sa culture : “J’espère qu’elle va continuer à aimer la lecture, l’écriture, la musique. Il faut des bagages culturels dans la vie, c’est fondamental.