Connect with us

Chirurgie de l’obésité : quels risques pour la santé si l’on reprend du poids ?

Pure Santé

Chirurgie de l’obésité : quels risques pour la santé si l’on reprend du poids ?

Si l’efficacité de la chirurgie bariatrique a été démontrée, une reprise des kilos après l’intervention exposerait les patients opérés à un sur-risque de diabète de type 2 et une altération de leur état de santé général.

En cas d’excès de poids important, il ne reste parfois que la solution de la chirurgie bariatrique. Cette technique, destinée aux patients souffrant d’obésité, consiste en la réduction de la taille de l’estomac et éventuellement la longueur de l’intestin. Elle permet ainsi la perte de nombreux kilos l’année suivant l’intervention. Seulement, après cette dernière, les patients feraient face à un manque de suivi postopératoire. Si bien qu’avec les années, certains reprennent le poids qu’ils avaient perdu. Des scientifiques de l’Université de Pittsburgh (États-Unis) se sont penchés sur les conséquences physiologiques de ce changement du corps.

Sur le même sujet

surpoids et diabete

D’après leurs résultats, publiés le mois dernier dans JAMA, reprendre des kilos après une chirurgie bariatrique serait liée à un sur-risque de diabète de type 2 et une altération de l’état de santé général. Ils ont aussi identifié que le taux de reprise de poids était plus élevé au cours de la première année suivant la perte de poids maximale, c’est-à-dire en moyenne deux ans après l’intervention. Selon les chercheurs, ces données permettraient la détection précoce et le traitement rapide de la reprise pondérale.

Un risque accru de progression du diabète

Au total, 1 406 patients opérés pour leur obésité morbide ont été suivis. Leur estomac a été réduit pour diminuer l’appétit et les prises alimentaires. Pendant six ans après la chirurgie, les patients ont été pesé annuellement. Les chercheurs se sont basés sur des calculs de gain de poids. Ils donnent l’exemple de quelqu’un qui aurait perdu environ 70 kg, puis en aurait repris 13 kg. Cette personne a ainsi retrouvé 19% de son poids maximum perdu. Finalement, ce niveau de reprise de poids était associé à un risque accru de progression du diabète de 51 % et à un risque plus élevé de dégradation de la qualité de vie liée à la santé physique de 28 %. Des hausses du taux de cholestérol et de la tension ont également été enregistrées.

« Bien que le taux de reprise de poids ait diminué au fil du temps, les participants ont continué à reprendre du poids tout au long du suivi […], indiquant que les professionnels de la santé devaient faire attention au fil du temps », déclarent les auteurs de l’étude dans un communiqué. Wendy C. King, auteure principale et professeure agrégée au département d’épidémiologie de Pitt Public Health, nuance néanmoins : cinq ans après avoir atteint la perte de poids maximale, les participants maintenaient en moyenne 73% de leur perte de poids maximale. « Ainsi, malgré la reprise de poids, en général, les patients qui ont subi une intervention chirurgicale sont beaucoup plus en santé », estime-t-elle.

À lire aussi :

More in Pure Santé

To Top