Christian Quesada : Il se servait de son pénis tordu pour piéger les victimes

0
47

En mars 2019, tout a basculé pour Christian Quesada. Le grand champion des 12 Coups de midi (TF1) était arrêté à son domicile dans l’Ain, puis écroué pour “tentative de corruption de mineur” et “détention et diffusion d’images pédopornographiques“. Hier, mercredi 16 septembre 2020, l’ancien maître de midi a refait surface… depuis sa prison. Sur le plateau de Touche pas à mon poste (C8), Guillaume Genton, membre de la production de l’émission qui a également réalisé un documentaire sur l’affaire Quesada, était présent et a lu une lettre que le détenu lui avait adressée. Il y déplore notamment un certain lynchage médiatique, mais pas seulement. Guillaume Genton revient notamment sur une histoire sordide de sexe tordu.

À lire aussi

On a enquêté, on est allé sur le terrain. On a interrogé les présumées victimes. Évidemment, on ne donne pas la parole à n’importe qui, il y avait certaines jeunes femmes qui avaient des témoignages un peu hasardeux, on ne les a pas mis dans le documentaire“, lance Guillaume Genton, se défendant d’avoir diffusé de faux témoignages dans son documentaire. Et de poursuivre : “Quand vous rencontrez une jeune fille, que vous allez sur son téléphone, que vous voyez sur son compte Twitter que c’est le compte de Christian Quesada qui envoie des photos avec sa fameuse histoire du zizi tordu

Le sexe de Christian Quesada tordu après une chute

Surpris par les termes de “zizi tordu“, Bernard Montiel demande alors des explications. Et Guillaume Genton de rappeler les faits : “Christian Quesada avait une excuse. Il racontait qu’il s’était tordu le sexe. C’est une histoire qui était toujours la même. C’était un prétexte pour envoyer des photos de son sexe à des jeunes femmes.

Rappelons qu’en avril 2019, une jeune victime, mineure au moment des faits, racontait sa triste histoire. “J’avais mis un tweet par rapport à lui, parce que j’étais déçue qu’il soit éliminé des 12 Coups de midi. Finalement, il a fini par s’abonner à moi et est venu me parler en message privé“, avait-elle confié sur le plateau de TPMP. Puis, au fil de la discussion, Christian Quesada lui avait raconté qu’il avait glissé sur une plaque de verglas, s’ouvrant le front… et se tordant le pénis. Dans la foulée, il lui avait envoyé des photos de ces “blessures”, sans préavis.

Un processus bien rodé puisque plusieurs jeunes femmes ont depuis livré le même témoignage…