Clémence Castel évoque sa tumeur : Refus du traitement, grossesse impossible…

0
60

Mercredi 13 mars 2019, Clémence Castel, visage marquant de Koh-Lanta, sort chez Flammarion son livre Aller jusqu’au bout. La jeune femme qui s’est fait connaître en 2005 en gagnant la saison 5 du jeu télévisé et qui est revenue en 2008 dans le programme pour l’édition spéciale Koh-Lanta : Le Retour des héros et en 2018 Koh-Lanta : Le Combat des héros, qu’elle a gagnée (encore), donne des conseils pour se dépasser en restant soi-même. Un guide de vie qu’elle a écrit en prenant des exemples dans sa vie personnelle.

À lire aussi

C’est en discutant sur les réseaux sociaux avec des personnes qui lui demandent qu’elles ont été ses “ressorts” pour arriver au bout de deux Koh-Lanta que Clémence Castel a eu l’idée de ce livre. “Ce sont des clés pour atteindre ses objectifs. Ce dont je me suis servie pour Koh-Lanta, on peut s’en servir dans la vraie vie puisque cela me sert au quotidien. J’ai voulu transmettre cela“, nous explique-t-elle.

La tumeur est toujours là, on ne peut pas l’enlever

Et les lecteurs vont notamment pouvoir s’inspirer de son courage face à la maladie. La jeune femme de 34 ans a découvert en 2014 qu’elle avait une tumeur. “Lors de ma deuxième grossesse, au moment de l’accouchement, on a dû faire une césarienne car une grosseur au niveau du bassin empêchait le bébé de sortir. (…) Mon passé de sportive m’a aidée à gérer le stress de ce moment. (…) C’était une tumeur bénigne qui est toujours là et qu’on ne peut pas enlever“, nous a-t-elle déclaré il y a quelques jours. Toujours positive, elle estime que cette épreuve est une “piqûre de rappel” pour ne pas oublier qu’il faut profiter de la vie et des siens, notamment de ses enfants, deux garçons nés de ses amours avec Mathieu Johann, connu pour avoir été demi-finaliste de la saison 4 de Star Academy. “Il s’est beaucoup inquiété parce qu’il avait peur qu’il se passe quelque chose de grave au moment où on construisait notre famille. Je pense que ça a changé quelque chose. Il a pensé au pire, du coup, il profite encore plus de moi et de notre vie de famille“, commente l’aventurière.

Combative, positive et rationnelle, la très jolie Clémence Castel a fait le choix de refuser le traitement et ne le regrette pas aujourd’hui. Elle explique : “À partir du moment où on a su que ma vie n’était pas en danger et comme les médecins n’avaient pas du tout de recul sur ce genre de tumeur hormonale, le discours était de dire est-ce que c’est bien de faire le traitement ou pas ? Moi je me suis dit que tant que je n’avais pas de douleur, que ça ne me dérange pas au quotidien… autant patienter et surveiller.” Et la mère de famille a bien fait puisque la tumeur qui mesurait 7 centimètres de diamètre fait à présent 5 centimètres.

Il faut aussi savoir se contenter de ce que l’on a

Comme la tumeur est hormonale et que chaque grossesse est un bouleversement hormonal, il est fortement déconseillé à Clémence Castel d’avoir un nouvel enfant. Une conséquence qu’elle prend, là encore, avec philosophie, livrant au passage un conseil à ses futurs lecteurs : “Je me dis que c’est déjà génial d’avoir deux enfants. Si je n’avais pas eu ces soucis, peut-être que nous aurions eu un troisième enfant. C’est cela aussi que j’essaie de transmettre dans le livre. C’est bien d’en vouloir toujours plus, mais il faut aussi savoir se contenter de ce que l’on a et être heureux avec ce que l’on a.” À bon entendeur…