Corruption en Russie: 10 ans de camp requis contre un ex-ministre

0
525

Le parquet russe a requis lundi 10 ans de camp à régime sévère contre l’ex-ministre russe de l’Economie, Alexeï Oulioukaïev, accusé de corruption, a rapporté une journaliste de l’AFP présente dans la salle d’audience.

“Je demande de reconnaître coupable Alexeï Oulioukaïev et de le condamner à 10 ans de camp à régime sévère”, ainsi qu’à une amende de 500 millions de roubles (environ 7 millions d’euros), a déclaré le procureur, Boris Neporojny.

L’ancien ministre de l’Economie, 61 ans, est accusé par la justice d’avoir exigé deux millions de dollars au puissant patron du géant pétrolier Rosneft, Igor Setchine, proche de Vladimir Poutine, en échange d’une autorisation de la vente à Rosneft de la part de l’Etat dans le producteur pétrolier Bachneft.

“La culpabilité du prévenu en ce qui concerne l’obtention d’un pot-de-vin est entièrement prouvée”, a affirmé le procureur.

Pour sa part, Alexeï Oulioukaïev nie les allégations et accuse Igor Setchine de l’avoir piégé.

L’arrestation surprise fin 2016 de l’ex-ministre dans les locaux de Rosneft avait provoqué une onde de choc dans les milieux libéraux russes.

M. Oulioukaïev s’était longtemps opposé à la vente de la part de Bachneft à Rosneft, mais celle-ci avait fini par aboutir après avoir reçu le soutien de Vladimir Poutine.

Cette opération avait constitué la plus grosse cession d’actifs réalisée en 2016 par l’Etat russe, qui souhaitait ainsi renflouer son budget plombé par l’effondrement des cours du pétrole.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.