Déconfinement : David Guetta ne veut pas que ses enfants retournent en cours

0
202

Alors que le monde est actuellement plongé en pleine épidémie du Coronavirus, les gens se préparent déjà pour le déconfinement. Une idée qui n’emballe pas David Guetta , qui est particulièrement inquiet pour ses enfants.

À lire aussi

Interrogé par le Parisien sur la façon dont il vit la période actuelle, le musicien apprend à nos confrères qu’il n’est pas confiné en France : “Je me suis retrouvé bloqué à Miami. Ça pourrait être pire ! Je suis dans un appartement avec vue sur la mer. Il fait beau. Je ne me plains pas.” Et d’ajouter, “on peut circuler un peu, se promener, faire des courses. Je sors marcher une heure, mais j’essaie d’éviter les gens et de garder mes distances. Je m’étais mis en confinement tout seul avant la décision du gouverneur de Floride.

A l’aise avec le confinement, le papa de Tim Elvis (16 ans) et Angie (12 ans) et semble en revanche bien moi rassuré à l’idée du déconfinement, qui débutera en France le 11 mai prochain : “Ce qui m’inquiète surtout c’est le déconfinement, notamment en France. Ça me parait très tôt. Je n’ai pas envie que mes enfants retournent en cours. Ils vivent à Londres, mais sont à l’école française. Je ne comprends pas qu’on les accueille pour un mois seulement, surtout pour que les parents puissent retravailler. J’espère que l’on ne prend pas de risques sanitaires au nom de l’économie.

Conscient que son secteur professionnel sera particulièrement touché, le producteur trouve ça “normal” et accepte bon gré mal gré qu’il ne devrait pas de produire sur scène avant 2021. “Je suis là pour donner du bonheur aux gens, pas pour qu’ils soient touchés par un virus au milieu de 10 000 personnes qui dansent, sont collées, transpirent. Ça me paraît logique que les concerts reprennent en dernier“, ajoute-t-il.

Privé de scène mais pas de se produire tout seul. Il proposera en effet un show ce samedi diffusé en direct sur les réseaux sociaux. Pour faire danser des gens et surtout pour lutter contre l’épidémie de coronavirus : “La vie m’a beaucoup donné, mais je n’ai peut-être pas assez rendu. Alors j’ai eu envie de monter ce projet pour récolter des fonds pour différents organismes français et américains : la Fondation des Hôpitaux de Paris, l’OMS, mais aussi Feeding South Florida et Feeding America qui distribuent des repas aux plus démunis car aux Etats-Unis, c’est encore plus compliqué pour les plus précaires actuellement.” Chapeau l’artiste !