Guillaume Genton : Son gros coup de gueule contre “tous ces faux culs qui travaillent à la télé”

0
59

C’est un Guillaume Genton remonté comme un coucou qui s’est présenté ce jeudi 17 février dans Cyril Hanouna a surpris en indiquant dépenser environ 20 000 euros par mois, montant sérieusement pointé du doigt par des internautes. Lassé des critiques sur son salaire et sur le train de vie qu’il engendre, Guillaume Genton a mis les choses au clair dans le talk-show : “Je me serais jamais permis de dire ça spontanément si on ne m’avait pas posé la question parce que je trouve ça vulgaire et je déteste afficher, je mets rien sur les réseaux sociaux et je comprends que ça puisse choquer, très honnêtement. […] Je suis producteur, j’ai plusieurs sociétés, je ne travaille pas qu’à la télévision. Donc oui, je gagne très bien ma vie ! J’ai dit que je dépensais plusieurs dizaines de milliers d’euros, je comprends que ça puisse choquer“.

Guillaume Genton ne s’est pas arrêté là. Il s’en est également pris, sans citer de noms, à des animateurs qui, selon lui, manquent de transparence et d’honnêteté envers le public : “J’en ai marre de tous ces faux-culs qui travaillent à la télé, dans les médias, qui ont des boîtes, qui disent aux gens ‘je gagne 4000 euros par mois’ alors qu’ils en gagnent 100 000, 200 000, 300 000 euros. Faut arrêter de prendre les gens pour des cons“.

Dans les messages qu’il a pu recevoir, outre les “messages d’insultes“, Guillaume Genton raconte que certains pensent qu’il touche une grande partie de son argent par ses parents. Un fait qu’il a beaucoup de mal à encaisser sachant qu’à seulement 30 ans, il a en réalité déjà travaillé près de la moitié de sa vie : “Mes parents ont un métier normal. J’ai commencé à travailler à 17 ans, même avant, voilà ! Je me lève le matin pour travailler, c’est tout. Je n’en ai pas honte et encore une fois, jamais je ne l’afficherai et je trouve ça extrêmement vulgaire de dire combien on gagne. Maintenant si on me pose la question, je suis honnête et je réponds, je dis la vérité, c’est tout.” C’est ce que l’on appelle régler ses comptes.