Isabelle Albertin, pianiste de l’Opéra, percutée par une trottinette à Paris

0
118

J’ai peur de ne jamais pouvoir rejouer comme avant“, a confié Isabelle Albertin, 60 ans, pianiste de l’Opéra de Paris depuis plus de trente ans. Dans une interview accordée au Parisien ce 2 juin 2019, la musicienne a raconté le malheureux accident dont elle a été victime le 17 mai dernier à Paris, jour où elle a été percutée par une trottinette électrique.

Je n’ai rien entendu, ni vu venir“, s’est souvenue celle qui accompagne en musique les petits rats de l’Opéra Garnier. Isabelle Albertin traversait le jardin Nelson-Mandela, devant la canopée des Halles, lorsqu’elle a été renversée par l’une des nombreuses trottinettes électriques qui ont envahi Paris depuis plusieurs mois. Au final, la pianiste dont les mains sont si précieuses se retrouve avec une double fracture du bras droit. Même si elle a été opérée dans une clinique spécialisée de la main, elle craint de ne plus jamais jouer du piano comme avant : “Tout ce que je sais, c’est que la rééducation va être longue et difficile. J’angoisse terriblement de ne pas retrouver la sensibilité de ma main droite, de la force dans mon bras et de l’agilité.”

Isabelle Albertin compte bien ne pas en rester là. En plus de porter plainte contre la Ville de Paris, elle a décidé de créer une association de lutte contre l’anarchie urbaine et les incivilités : “Sur les trottoirs de Paris, c’est le bordel. Nous, les piétons, sommes en totale insécurité, a-t-elle affirmé. Nous sommes assaillis par les scooters qui empruntent les trottoirs, par les trottinettes qui foncent, par tous les deux-roues à cause des travaux partout et de l’incivilité. Moi, je voudrais retrouver de la sécurité !” Un témoignage qui survient alors que l’Assemblée nationale se penche cette semaine sur la loi d’orientation sur les mobilités visant notamment à réglementer l’utilisation des trottinettes électriques.