Jean-Pierre Pernaut en mauvaise santé : Nathalie Marquay fait des révélations

0
91

Jean-Pierre Pernaut présentera son dernier JT de 13h le 18 décembre 2020, sur TF1. Un soulagement pour son épouse Nathalie Marquay qui commençait à être de plus en plus angoissée par l’état de santé de l’homme de 70 ans. Interrogée par nos confrères de Gala, Miss France 1987 a évoqué ce sujet.

À lire aussi

La nouvelle a été officialisée le 15 septembre 2020 : Jean-Pierre Pernaut cédera son siège au 13 Heures. C’est Marie-Sophie Lacarrau qui a été choisie pour lui succéder, à partir du 4 janvier 2020. Un soulagement pour Nathalie Marquay qui l’encourageait à lever le pied, surtout depuis qu’il a eu son cancer de la prostate en 2018. “Quand on déclare un cancer, c’est que le corps dit stop. Et je suis très attentive à cela. Et puis Jean-Pierre a également trois stents au coeur, il commence à avoir des problèmes au niveau des poumons, il a eu également des soucis au genou qui ont nécessité cinq opérations avec anesthésie générale. Le corps en prend un coup“, a-t-elle confié. Et de rappeler que son époux se levait tous les jours à 6h du matin. Un rythme plus difficile à tenir quand on n’est “pas en très bonne santé“. “Je lui ai fait comprendre qu’il fallait qu’il pense à lui. Il a vu son frère partir d’un cancer en 2016. Rien n’arrive par hasard. On n’a qu’une seule vie et il faut en profiter“, a-t-elle poursuivi.

Bien que cette décision ait été “très douloureuse” pour Jean-Pierre Pernaut, Nathalie Marquay souhaitait vraiment qu’il ne présente plus le JT, car elle était “très angoissée“. Comme lorsqu’il a été opéré du coeur. “Il y a dix ans, je voulais qu’il voie un cardiologue : Jean-Pierre fumait beaucoup à l’époque, c’est un grand angoissé par son travail, et après de longues hésitations et un coup de colère de ma part, il a fini par consulter. Au scanner, on a découvert qu’il avait une artère bouchée à 98%. Il a été opéré deux jours plus tard“, a confié la belle brune de 53 ans qui lui a sauvé la vie ce jour-là. Et ce n’est pas la seule fois. “J’ai toujours pensé qu’il forçait trop sur son corps, même si à l’antenne, on le voit beau et avec une pêche d’enfer. Une fois rentré à la maison, ce n’était plus la même histoire. Je le voyais épuisé, ça me brisait le coeur. Maintenant, je vais enfin pouvoir profiter de mon mari“, a-t-elle conclu.

L’intégralité de l’interview de Nathalie Marquay est à retrouver dans le magazine Gala du 24 septembre 2020.