Le Meilleur Pâtissier : Absence de masques, visières jugées inefficaces… M6 contre-attaque

0
61

Le 30 septembre dernier, M6 lançait la nouvelle et neuvième saison du Meilleur Pâtissier. Une saison forcément particulière étant donné que le tournage a eu lieu en pleine épidémie de coronavirus. D’ailleurs, seize membres de l’équipe avaient contracté le virus. Mais pas question pour les producteurs du programme de baisser les bras et c’est avec des mesures sanitaires renforcées qu’ils ont pu maintenir la compétition. Celles-ci ne sont toutefois pas apparues suffisantes aux yeux des téléspectateurs, notamment en ce qui concerne le port du masque. Et pour cause, les candidats sont simplement munis d’un dispositif transparent lors de la confection de leurs gâteaux, appelé aussi “masque du menton“.

À lire aussi

Il s’agit d’une demi-visière qui est bien loin de faire l’unanimité et qui a même sérieusement été remise en question par des professionnels de la santé. Le docteur Gérald Kierzek, médecin urgentiste et directeur médical de Doctissimo, a d’ailleurs confié à Télé Loisirs : “Les études ont montré que lorsque vous éternuez ou que vous toussez, cela passe au-dessus ou en dessous de la visière. La visière est un moyen supplémentaire de protection selon les recommandations du Haut Comité de Santé publique, en plus du masque, du respect des gestes barrières et de la distanciation sociale. Elles n’ont pas pour vocation de remplacer les masques chirurgicaux ! On peut même dire que ces visières sont inefficaces. C’est une fausse protection.

M6 se défend de prendre des risques

Des critiques parmi d’autres qui ont poussé M6 à réagir. “Les visières étaient une précaution en plus pour protéger la nourriture (sachant que la propagation via la nourriture n’est pas prouvée). Ces visières sont spécifiquement utilisées en cuisine. En concertation avec les experts, ce masque ‘visière’ nous est apparu comme une protection supplémentaire“. D’autant plus que, comme l’a précisé Julia Vignali en début d’émission, tous les candidats et animateurs ont été contrôlés négatifs et ont résidé dans le même hôtel pendant le tournage, ce qui les rendait membres du même foyer. De plus, M6 rappelle que “le tournage a eu lieu mi-juin en sortie de confinement à une période où beaucoup d’incertitudes demeuraient… et demeurent encore.” Mais “le but a toujours été de limiter au maximum les risques“. Reste que, face à la polémique qui enfle, la chaîne a décidé de faire passer un message dès la diffusion du deuxième épisode ce mercredi 7 octobre avec un bandeau stipulant que “les visières permettent de protéger la nourriture. Elles ne remplacent en rien les masques chirurgicaux qui seuls protègent d’une transmission“, rapporte Le Parisien.

Un autre point suscite les interrogations : pourquoi Mercotte, Cyril Lignac et Julia Vignali ne portent-ils pas de masques, et ce même lorsqu’ils s’approchent des candidats pour surveiller leurs travaux gourmands ? Là encore, M6 a la réponse. C’est le producteur Benjamin Ferel qui a expliqué : “Pendant les scènes d’arrivée dans la tente, Mercotte est toujours positionnée devant Cyril Lignac et Julia Vignali, à quelques mètres de distance” et “cela se voit peu à l’écran, à cause du champ contre champ, mais les plans de travail ont été élargis cette année. Quand ils s’approchent des candidats, il y a au moins 1,50 m de distance entre eux”. Tant que toutes ces règles étaient respectées, le port du masque n’était alors pas imposé.