Ligue 1: Nantes se relance et enfonce Monaco

0
575

Un but de Lucas Lima dans le temps additionnel a donné une victoire laborieuse mais plutôt méritée à Nantes (1-0) sur un Monaco très médiocre, mercredi pour la 15e journée de Ligue 1.

Ce succès permet à Nantes, 5e avec 26 points, de reprendre un peu de marge sur Caen, 6e avec 23.

Pour Monaco, ce 3e revers de suite toutes compétitions confondues signifie en revanche une nouvelle place de perdue au classement, puisqu’ils se retrouvent 4e avec 29 points, dépassés par Marseille (2e) victorieux à Metz (3-0).

Il a fallu une reprise limpide du milieu gauche brésilien, après un coup-franc dans le mur de Diego Carlos pour tromper un Subasic qui avait jusque là maintenu son équipe à flot face aux assauts maladroits des locaux (1-0, 90+2).

Le gardien croate avait par exemple bien bouché son angle face à Emiliano Sala, lancé en profondeur et qui avait tenté de le dribbler (13), ou boxé une frappe lourde de Léo Dubois des deux poings (66).

Il avait aussi réussi une horizontale de toute beauté pour sortir du cadre une frappe brossée d’Adrien Thomasson, qui s’était défait de Kamil Glik au coin de la surface d’une série de passement de jambes étourdissante.

A 7 minutes de la fin, il avait aussi été cependant tout heureux de voir une tête de Diego Carlos sur corner venir heurter le haut de sa lucarne, alors qu’il était battu.

Mais il n’a fait que cacher les difficultés actuelles dans le jeu des Rouge et Blanc qui ont eu beaucoup de mal à se montrer dangereux, même si Rachid Ghezzal a fait trembler le stade d’un enchaînement crochet du gauche, frappe enroulée du droit, qui avait laissé Ciprian Tatarusanu sans réaction, mais non-cadrée (19).

Rony Lopes à gauche a trop peu souvent fait la différence, avant d’être remplacé par Keïta Baldé peu après l’heure de jeu.

Falcao a, quant à lui, été bien muselé, à l’image du beau retour de Diego Carlos sur le Colombien qui allait se présenter seul devant le but (56) ou de la parade relativement aisée de Tatarusanu sur sa frappe à ras de terre (78).

Il va maintenant falloir attendre la réception d’un Angers en perdition samedi pour remonter la pente.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.