Melha Bedia : Quand son frère Ramzy a fait changer sa famille de statut social

0
109

Dans la famille Bedia, je ne voudrais pas le frère, Ramzy, mais la soeur, Melha ! Depuis deux ans, la jeune femme de 28 ans fait de plus en plus parler d’elle. Avec son spectacle dans le Marais à Paris, Fat and Furious, elle s’impose de plus en plus dans le “game” des humoristes, ne craignant pas l’autodérision. Elle a désormais droit à son portrait en quatrième de couv’ dans Libération et on en apprend un peu plus sur cette demoiselle débordante de punch.

À lire aussi

Sur le plateau de Quotidien en 2017, Melha Bedia avait déjà parlé de Diam’s, qui lui a mis le pied à l’étrier, de son passé de jeune footballeuse très remarquée, au point qu’on lui propose de rejoindre le centre de formation de Cleveland aux Etats-Unis – mais sa maman dira non –, et du fait que son aîné ne voyait pas d’un très bon oeil ses envies de stand-up. Dans Libération se dessine le portrait d’une fille comme les autres… ou presque. Son père se sépare de sa mère quand elle est très jeune et elle ne le croisera que très rarement. Elle habite dans un premier temps à Gennevilliers puis s’installe en pavillon à Asnières. “Le changement de statut social n’est pas du fait des parents, mais du fils aîné, un certain Ramzy, qui, avec son compère Eric Judor, va azimuter la pitrerie hexagonale siglée Canal+ à l’aube du XXIe siècle“, écrit le quotidien. La comique ajoute : “La gamine boulotte et ultratimide qui, à l’école, utilise l’humour comme un mécanisme de défense [se change en] coqueluche.

Et maintenant ? Plus de dix ans après ses premiers pas sur scène en première partie de Diam’s en 2008 à l’âge de 18 ans, Melha et Ramzy – ils ont aussi un frère gérant d’un magasin à Bordeaux – traitent “d’égal à égale” et la star de 46 ans pourrait même apparaître dans le film que sa cadette prépare, Forte. Un film de Katia Lewkowicz dont elle co-signe le scénario dans lequel elle tient le premier rôle avec Valérie Lemercier. Une comédie sur la quête de la féminité à travers le récit d’une “petite grosse qui se met au pole dance en rêvant de serrer des mecs“. On ne sait pas si ses grandes copines, les césarisées Adèle Exarchopoulos et Leïla Bekhti seront aussi de l’aventure.