Pierre-Jean Chalençon et les dîners clandestins : l’étau se resserre, perquisition au Palais Vivienne

0
6

Comme indiqué plus haut, l’affaire a éclaté avec le reportage de M6 sur les restaurants clandestins. Pierre-Jean Chalençon a tenté à plusieurs reprises de se défendre, évoquant d’abord “un poisson d’avril” puis des “réunions de travail“.

Mais, mis au pied du mur par de nouvelles preuves apportées par M6, le collectionneur passionné de Napoléon a été forcé de reconnaître avoir bel et bien organisé des dîners – avec la complicité du chef Christophe Leroy – et même d’avoir fait payer ses invités au prix d’or, à savoir 280 euros. “Quand on organise quelque chose, faut bien payer la bouffe, faut bien payer les personnes. Moi, en attendant, je n’ai rien touché de cette histoire ! Et de toute façon c’était une soirée promotionnelle“, a-t-il expliqué sur CNEWS le 7 avril dernier. D’après lui, ces soirées sont toujours en rapport avec les préparations pour le bicentenaire de la mort de Napoléon attendu le 5 mai prochain : “Il y avait au maximum une vingtaine de personnes qui sont passées lors de cette soirée. C’était une soirée professionnelle, pas une fête.” Rappelons que Pierre-Jean Chalençon avait au départ évoqué la présence de neuf personnes, puis d’une douzaine maximum.

En outre, les versions divergent autour de l’identité des convives. Alors que M6 avance qu’au moins un membre du gouvernement a participé à ces dîners clandestins, Pierre-Jean Chalençon réfute désormais cette information, après avoir lui-même révélé la présence de plusieurs ministres. De “l’humour” selon lui. Reste à savoir si la perquisition à son domicile permettra de faire la lumière sur cette affaire.