Serge Korber est mort

0
81

Le cinéaste français Serge Korber est mort ce dimanche 23 janvier à l’âge de 85 ans dans le 18eme arrondissement de Paris. Ce grand nom du cinéma s’était en particulier illustré dans les années 1970 en étant à la réalisation d’une dizaine de films durant la décennie. En cinéaste éclectique (il était fan de La Nouvelle Vague de Truffaut et Varda mais aussi des comédies mordantes de Michel Audiard), c’est en dirigeant Louis de Funès par deux fois qu’il est resté dans les mémoires.

Issu d’une famille juive parisienne, Serge Korber est contraint de passer une partie de sa jeunesse, caché par une famille protestante en Haute-Loire. Se destinant à devenir tapissier, c’est au contact des jeunesses communistes qu’il découvre la littérature (Henry Miller, Ernest Hemingway, John Steinbeck) puis l’histoire de l’art. C’est avec son cercle d’amis proches qu’il monte Le Cheval d’Or, un cabaret au coeur du quartier latin qui a vu défiler de nombreux artistes débutants comme Raymond Devos, Pierre Perret ou encore Pierre Richard. Fréquentant la cinémathèque et le monde du spectacle, il travaille pour l’Olympia et rencontre aussi bien Edith Piaf et Joséphine Baker, que François Truffaut et Agnès Varda qui lui offre des petits rôles dans Tire-au-flanc 62 et Cléo de 5 à 7.

Puis la rencontre avec Jean-Louis Trintignant, devenu célèbre au coté de Brigitte Bardot après son rôle dans le Et Dieu… créa la femme de Roger Vadim, se révèle primordiale puisqu’elle lui permettra de réaliser son premier grand film : Le Dix-septième Ciel. Par la suite il collabore avec Michel Audiard, Bernard Blier, Jean Lefebvre, Annie Girardot, Bernard Lecoq ou Jean Rochefort. Mais c’est bien son association avec Louis de Funès dans Sur un arbre perché et L’homme d’orchestre qui a retenu particulièrement l’attention. En effet, en offrant des rôles moins traditionnels à la vedette comique de l’époque, il marque une nouvelle page de sa carrière. Serge Korber a expliqué en 2001 : “Dans l’esprit de Louis de Funès, L’Homme-orchestre était un projet très gonflé : une comédie musicale avec des mecs de trente ans sur une musique pop d’un petit virtuose aux méthodes révolutionnaires. Par rapport aux gendarmes de Saint-Tropez c’était presque de l’avant-garde !”

Il s’est marié en 1962 avec Marie-Claire Korber, chef monteuse de presque tous ses films. Ensemble ils ont un fils, Thomas.