Vincent (L’amour est dans le pré) boudé par ses prétendantes : dégoût, appréhension et retenue

0
34

Vincent le Vigneron (51 ans) n’était plus seul chez lui. Ses prétendantes Stéphanie (48 ans), une dog-sitter, et Marie-Jeanne, une fonctionnaire âgée de 56 ans, ont fait leur arrivée. Si entre les deux, son coeur balançait, il a vite affiché sa préférence.

Dès le matin, la maniaque Stéphanie était sur le pied de guerre. Entre les chiens de l’agriculteur, la vaisselle… elle ne s’arrêtait pas, de quoi donner le tournis à Vincent. “J’avais besoin de calme. (…) Je trouve qu’elle fait beaucoup de tralala. Mais sinon elle est gentille. Au moins Marie-Jeanne est plus calme et plus apaisée“, a-t-il confié.

Puis est venu le moment de déjeuner. Cervelle, rognons et souris d’agneau étaient au menu. Dégoûtée, la végétarienne Stéphanie a préféré rester en retrait. De quoi permettre à Vincent et Marie-Jeanne de passer une fois de plus un moment ensemble, en cuisine et de déguster ensemble ces mets. “Ca m’éloigne, mais c’est sa personnalité. Je pense que je vais le considérer plus comme un copain“, a lancé Stéphanie. Sa rivale en revanche était heureuse de se découvrir des atomes crochus avec l’agriculteur. Mais Marie-Jeanne ne savait pas encore si c’était une simple amitié ou plus. “Je vis au jour le jour“, a-t-elle précisé.

Loin de s’en douter, Vincent n’a pas caché sa préférence pour elle. Lors d’une promenade, il a un peu ouvert son coeur et s’est déjà imaginé à ses côtés. Gênée, Marie-Jeanne lui a expliqué qu’elle avait un peu de mal à se projeter. “J’ai un peu d’appréhension et de retenue“, a-t-elle déclaré, effrayée d’ouvrir son coeur. Mais elle a vite expliqué qu’elle ne fermait pas la porte. De quoi laisser un petit espoir à l’agriculteur.