900 djihadistes tués dans la bataille pour Mossoul, selon Washington

0
822

Un général américain a estimé jeudi que près de 900 combattants du groupe État islamique (EI) auraient été tués depuis le début de l’offensive des forces irakiennes sur Mossoul et sa région, que des déplacés continuent de fuir en petit nombre.

Près de 12 000 personnes ont pour l’heure été contraintes de quitter leurs foyers en raison des opérations militaires visant à reprendre la deuxième ville d’Irak, dernier bastion des djihadistes dans ce pays, selon le gouvernement irakien.

Au onzième jour de l’offensive, le général américain Joseph Votel a indiqué que les forces irakiennes avaient «probablement tué environ 800 à 900 combattants de l’EI» jusqu’à présent.

Dans un entretien accordé à l’AFP, le chef du Commandement central de l’armée américaine (Centcom) a toutefois souligné qu’il était difficile de fournir des chiffres précis car les combattants de l’EI se déplacent en petits groupes autour de Mossoul et tentent de se fondre dans la population.

L’offensive, lancée le 17 octobre sur trois fronts (est, nord et sud), se concentre pour le moment sur les localités des alentours de Mossoul et progresse à un rythme relativement rapide, selon des responsables militaires.

Mais la résistance devrait être plus importante lorsque les forces irakiennes tenteront de franchir les lignes de défense de l’EI et d’entrer dans la ville où l’EI avait déclaré un «califat» en juin 2014.

Des experts estiment qu’une chute de Mossoul pourrait sonner le glas de l’existence territoriale de l’EI en Irak, mais sûrement pas de l’influence de ce groupe qui a prospéré en partie sur la frustration de la minorité sunnite.

Source : AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.