Cauchemar en cuisine : Un restaurateur endetté après le tournage

0
72

Dans Cauchemar en cuisine lundi 7 septembre 2020, Thierry et Amanda ont reçu la visite de Philippe Etchebest, bien décidé à secouer les patrons du pub anglais Crazy Frog situé en Gironde. Au lendemain de la diffusion de l’épisode, Thierry donne des nouvelles à nos confrères de Télé Loisirs et révèle notamment qu’il est passé par un moment financièrement compliqué après le tournage.

À lire aussi

Il faut dire que le tournage a eu lieu en mars dernier, juste avant le confinement… “Pas de chance ! On n’a pas pu bénéficier des retombées, regrette Thierry. On a pris un crédit de 7000 euros pour s’en sortir. J’ai vendu ma moto, une belle Harley Davidson.” Un coup dur pour le couple qui n’imaginait pas devoir s’endetter pour sauver son pub.

Fort heureusement, Thierry et Amanda ont fini par réussir à sortir la tête de l’eau, notamment en mettant en pratique les conseils de Philippe Etchebest. “On fait à peu près 40 à 50 couverts par service en juillet et août. On organise des concerts avec une centaine de convives. On est bien organisés en cuisine, on a trouvé un bon service. On est une bonne équipe maintenant ! C’est sérieux, il y a une bonne entente et ce n’est plus faux entre nous“, lance le patron.

Après quelques semaines post-confinement assez compliquées, le couple a trouvé son équilibre en cuisine. Pour commencer, Jean-Pierre, l’ancien cuisinier, ne fait plus partie de l’équipe comme l’a déjà annoncé Toutelatele.com. Mais ce n’est pas tout ! C’est désormais Thierry qui est derrière les fourneaux. “C’est un mal pour un bien, je me suis fait violence et je me suis mis en cuisine“, confie-t-il à Télé Loisirs. “On n’a jamais eu tant de compliments depuis que je suis en cuisine ! Je suis plutôt satisfait du résultat. J’ai pris les conseils de Philippe Etchebest : je fais une petite carte et je n’utilise que les produits locaux. Mon ancien chef ne faisait que du congelé, je ne voulais plus de ça, assure-t-il. On a viré les congélateurs et les micro-ondes, je ne fais plus que de frais ! C’est dur pour moi, il a fallu que je m’organise. Je commence presque à prendre mon pied en cuisine ! (rires). J’élabore de nouveaux plats, je me fais plaisir.