Jane Fonda : Arrêtée avec Rosanna Arquette, elle passe la nuit en prison

0
77

Les vendredis se suivent et se ressemblent pour Jane Fonda : fidèle à ses convictions environnementales et à la promesse qu’elle s’est faite (et qu’elle a faite au public) de continuer à manifester vaillamment à Washington chaque semaine jusqu’en janvier, l’actrice et activiste de 81 ans, qui s’est d’ailleurs installée provisoirement dans la capitale fédérale américaine pour mettre à exécution son plan, s’est à nouveau mobilisée le 1er novembre 2019. Les forces de l’ordre aussi, qui ont entravé cette nouvelle action coup de poing et l’ont arrêtée pour la quatrième fois. Avec, à la clé, une petite nouveauté : Jane a dû passer la nuit en cellule, selon les informations de TMZ.com.

À lire aussi

Sit-in dans un building du Sénat !

La police du Capitole a indiqué par voie de communiqué avoir appréhendé 46 manifestants pour des faits de “rassemblement illégal”, “entrave à l’exercice de la justice” et “trouble à l’ordre public”, parmi lesquels figuraient cette semaine les actrices Rosanna Arquette et Catherine Keener, venues en renforts aux côtés de Jane Fonda tout comme l’avaient fait précédemment les acteurs Ted Danson (le 25 octobre) et Sam Waterston (le 18).

Alors que les précédentes manifestations s’étaient déroulées en extérieur aux abords immédiats du siège emblématique du Congrès américain, l’événement de ce 1er novembre, qui mettait l’accent sur le rôle des femmes face à la crise climatique qui affecte la planète, a eu lieu à l’intérieur du Hart Senate Office Building, l’un des bureaux du Sénat, où les participants se sont livrés à une occupation pacifique des lieux. Parmi les trois stars du rassemblement, qui était le plus important en nombre depuis le lancement du mouvement, Rosanna Arquette a été la première interpellée, une trentaine de minutes après le début de l’action, et a quitté les lieux en brandissant ses poings menottés, suivie quelques instants plus tard par Catherine Keener et, dans la foulée, Jane Fonda. Cette dernière a toutefois eu le temps d’improviser une allocution devant ses alliés.

Il va falloir être très courageux

Il y a bien des façons de se battre. Je suis inspirée par Greta Thunberg et par les jeunes étudiants qui militent pour l’environnement partout dans le monde. J’essaye d’aider à faire entendre leur message et d’aider à faire prendre conscience de l’urgence. Je suis une célébrité, alors c’est ma manière d’utiliser ma notoriété et faire passer le message que nous sommes confrontés à une crise. Nous avons 11 ans pour inverser la tendance. Il va nous falloir être très courageux. Nous allons nous faire arrêter bien plus encore. Nous allons mettre fin à ce gouvernement s’il le faut“, a-t-elle lancé, déclarant au passage qu’elle savait très bien qu’elle allait à nouveau se faire arrêter ce jour-là et qu’elle allait devoir comparaître prochainement devant un juge.

L’action de ce 1er novembre a, comme les précédentes, été abondamment documentée via le compte Twitter de Fire Drill Fridays, le mouvement qu’a lancé Jane Fonda pour participer à l’éveil des consciences sur l’urgence du défi climatique. Parmi les vidéos publiées, on peut voir et entendre les manifestant(e)s chanter “women demand a Green New Deal” (“les femmes exigent un new deal vert“, référence au New Deal mis en oeuvre par le président Roosevelt après la Grande Dépression).