Jean-Luc Lahaye accusé de viols, une ancienne victime témoigne : “Il a broyé ma vie”

0
22

Avant d’être mis en examen pour “viols sur mineures”, en détention provisoire depuis maintenant un mois, cette victime vient d’accorder une nouvelle interview au Parisien de ce dimanche 19 décembre 2021.

Vingt ans après les faits, “Nadia” (un prénom d’emprunt) a raconté son histoire avec émotion depuis l’Hérault, où elle tente de se reconstruire. Lorsqu’elle a croisé la route de Jean-Luc Lahaye, elle était une adolescente en difficulté, qui enchaînait les fugues: “Je n’avais rien à y faire, mais à part le lundi, tous les soirs, j’étais en boîte de nuit.” A Paris, elle fréquente notamment le Studio 287, où le chanteur a ses habitudes puisqu’il en est le propriétaire. Le 31 décembre 2002, elle le retrouve au carré VIP : “Il m’offre du champagne, explique qu’il est le patron. Il me propose de visiter les coulisses de la boîte… À 14 ans, c’est idiot, mais on veut jouer les grandes, donc j’accepte“, se souvient-elle.

C’est à ce moment-là que l’interprète “l’attrape“. “Nadia” explique avoir tenté de se débattre, avant de se sentir “totalement démunie“. Après cette soirée, l’adolescente a croisé Jean-Luc Lahaye quelques fois dans ce même club mais il a “fait comme si de rien n’était“. Ce n’est que deux ans plus tard qu’elle décide de porter plainte : “Les policiers de la brigade des mineurs ont été très violents, m’ont dit des mots vulgaires, m’ont demandé si je faisais la pute…” Finalement, en janvier 2007, Jean-Luc Lahaye et un de ses amis sont jugés pour “atteinte sexuelle sur mineur de 15 ans”. La star est alors condamnée à 10 000 euros d’amende : “Quand il a pu sortir libre, j’ai mis les mots sur ce que j’avais vécu. J’ai compris que j’avais été violée et que la justice venait de lui mettre une petite tape sur les doigts.”

J’espère qu’on saura croire ces filles

Après cette première condamnation, la carrière de Jean-Luc Lahaye ne souffre aucunement de ce passage devant le juge, au contraire. Cette “star 80” connaît un regain de popularité sur scène comme au cinéma. Nadia quant à elle, est “au fond du gouffre“. Elle confie : “Ça me rend dingue, ce n’est pas juste. Après deux heures du tribunal, il a repris sa carrière alors qu’il avait broyé ma vie.” La jeune femme tente alors d’oublier cette sombre histoire dans la drogue et elle finit par vivre dans la rue, pendant près de dix ans.

Tentant désormais de se reconstruire dans l’Hérault, elle suit avec attention l’avancée de la nouvelle affaire qui a conduit Jean-Luc Lahaye en détention provisoire, lui qui est désormais soupçonné de viols sur deux adolescentes. “J’espère qu’il va y rester [en prison]. Pour moi, c’est terminé, mais il faut l’empêcher de recommencer.” Sevrée de la drogue, elle envisage même de témoigner si besoin. “J’espère qu’on saura croire ces filles. Lahaye va dire qu’elles étaient consentantes, il va les dénigrer, les faire passer pour des filles faciles… Ce sont des gamines, il faut les soutenir car il y aura forcément des moments difficiles.

Jean-Luc Lahaye reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.