Léa Salamé met Akhenaton face à ses propos contradictoires dans “On Est En Direct”

0
15

Présent aux côtés du groupe IAM dans l’émission On Est En Direct, diffusée samedi 4 septembre 2021 sur France 2, après sa récente hospitalisation. Pour rappel, l’homme de 52 ans avait été admis à l’hôpital Timone, début août, pour détresse respiratoire. Un événement qui, selon le rappeur, n’a rien à voir avec le coronavirus.

Sur le plateau, après la performance du groupe, Léa Salamé s’est empressée de questionner Akhenaton sur son état de santé. Formellement opposé au vaccin et au pass sanitaire, l’artiste a d’abord réfuté tout lien avec la pandémie actuelle. “Qu’est-ce qui s’est passé ?“, s’est demandé la journaliste. “Ça s’est passé très vite, j’ai eu une baisse d’oxygène“, a simplement répondu Akhenaton soutenant que son infection n’était qu’une simple pneumopathie. “Vous, vous n’êtes pas vacciné“, a ensuite rappelé l’animatrice. “Je ne peux pas me vacciner, a réagi l’artiste, j’ai les anticorps maintenant.” Une réponse qui confirme à demi-mot qu’il a effectivement contracté la Covid-19 et qui va à contre-sens des propos tenus par ce dernier dans la presse.

Toujours au sujet de sa récente infection, Léa Salamé a ensuite souligné des informations incorrectes partagées par l’artiste. “Quand vous dites ‘Je suis contre ce vaccin car il n’est pas reconnu par la Commission européenne’, c’est pas vrai !“, a-t-elle insisté. Et de poursuivre : “Il est validé, il est reconnu ce vaccin.”

Fermement campé sur ses positions, Akhenaton avait à plusieurs reprises exprimé ses craintes contre le vaccin de la Covid-19. “Je le répète, je le redis comme je le fais depuis de nombreux mois. Avec le groupe IAM nous sommes contre le passeport sanitaire, contre la vaccination obligatoire, à l’usure ou non, dans le cas des soignants ou d’autres métiers (…) il en va de nos libertés, de l’avenir de nos enfants“, avait-il développé en juillet dernier sur Twitter. Une énième affirmation sur laquelle Akhenaton est revenu sur le plateau : “Au sein du groupe, certains sont vaccinés, et d’autres ne le sont pas.” Des propos, une nouvelle fois, contradictoires à ce qu’il avait affirmé quelques mois auparavant.