Marvin Tilliere (Secret Story) arrêté par la police : il a enfreint la loi pendant deux ans

0
9

Depuis sa participation à Secret Story (saison 10, en 2016), Marvin Tilliere s’est peu à peu éloigné du monde de la télé-réalité. En ce début juillet 2021, il refait surface, sur les réseaux sociaux cette fois. Et pour une histoire d’arrestation… L’ex-compagnon de Maeva Martinez était au volant… alors que son permis avait été suspendu des mois plus tôt.

Il y a deux ans je me suis fait retirer mon permis pour un excès de vitesse balourd. J’étais à 200km/h au lieu de 70. Bref un vieux truc tout pété. Je me fais serrer. Ils me retirent mon permis. Suspension de permis pendant trois mois. Et à ce moment-là, ils ne m’ont pas demandé mon permis de conduire en réel. Ils m’ont juste notifié ma suspension de permis. Je prends mon truc, je me casse, se souvient-il. Je vais aux Émirats, j’y reste six mois. Quand je reviens normal je conduis et tout. Et je me fais arrêter. Moi je ne savais pas qu’il fallait faire des tests. Des trucs de médecin tout ça, je n’ai reçu aucune notification. Comme d’habitude de toute façon, on ne reçoit jamais rien.

Et de poursuivre, indiquant avoir passé quatre heures au commissariat : “J’ai quand même eu beaucoup de chance. Parce que, de ce qu’ils m’ont dit, ça fait deux ans que je n’ai pas le droit de conduire. Tant que je n’ai pas fait la visite médicale, je ne suis pas apte à conduire. Juste parce que je n’ai pas reçu la notification de leur part me notifiant de ma suspension de permis et des procédures à suivre. J’aurais pu tamponner quelqu’un et me retrouver devant le tribunal. Mise en danger de la vie d’autrui, conduite sans permis et tout ça…” Finalement, l’affaire aurait pu être bien plus grave pour Marvin Tilliere.

Rappelons qu’il a déjà été condamné par la justice en mars dernier. L’ancien candidat de télé-réalité a été reconnu coupable de harcèlement et de menaces de morts sur son ex-compagne Maeva Martinez, mariée à son charmant Julien et maman d’un petit Gabriel (7 mois). Marvin Tilliere avait écopé de six mois de prison avec sursis probatoire pendant deux ans ainsi que d’une obligation de suivi par un psychologue et un psychiatre durant deux ans. Il a également été condamné à verser 13 500 euros à la jeune femme, avec qui il a l’interdiction formelle d’entrer en contact.