Secret Story, une ex-candidate ne peut retomber enceinte : “Un sujet sensible”

0
85

En 2011, les téléspectateurs de TF1 ont découvert la saison 5 de Secret Story. Ils ont ainsi fait la connaissance de Sabrina Perquis, qui avait 30 ans à l’époque. Très vite, elle avait ému le public avec son histoire bouleversante et son secret qui était “Je vis avec le poumon d’un autre”. L’ancienne habitante de la Maison des Secrets est atteinte de mucovisidose et avait parlé de son combat dans l’aventure. Sur les réseaux sociaux, elle l’évoque également souvent, ainsi que celui d’autres personnes qui se battent contre la maladie. Et le 25 mars 2020, elle a fait une triste confidence sur Instagram.

À lire aussi

Souvent interrogée sur la maternité, Sabrina Perquis a pris le temps de répondre aux questions de ses abonnés. Elle a notamment révélé qu’elle ne pouvait pas avoir un deuxième bébé : “À la question, pourquoi ne pas avoir fait un deuxième enfant, c’est aujourd’hui impossible. C’est un sujet très sensible que j’aborderai différemment quand je serai prête…. Je n’ai de toute façon pas le droit d’être triste puisque j’ai pu en avoir un, merveilleux et en bonne santé et, pour ça, merci la vie.

Je suis tombée enceinte naturellement très rapidement

Sabrina Perquis a en effet eu la chance de tomber enceinte assez facilement, contrairement à d’autres femmes atteintes de sa maladie : “Beaucoup de femmes ont du mal à tomber enceinte naturellement avec la Mucoviscidose, le mucus vient aussi se mettre autour de l’appareil génital de la femme et les spermatozoïdes ont souvent du mal à passer…. Par chance, je suis tombée enceinte naturellement très rapidement. J’ai eu des symptômes rapidement aussi, en plus de mes nénés qui avaient doublé, j’avais énormément de nausées durant les trois premiers mois. Mais j’étais heureuse car cela me faisait réaliser, à chaque instant, que j’allais de devenir maman…

Tout au long de sa grossesse, Sabrina Perquis a pris 9 kilos et elle a dû accoucher à huit mois : “J’ai accouché par césarienne (car mon bassin était trop étroit), à 8 mois car mon fils est né en 2003 l’année de la canicule, plutôt que de grossir, je maigrissais, donc j’ai dû accoucher…” Fort heureusement, Loès est né en bonne santé. Il pesait 2,3 kilos et n’a passé qu’une journée en couveuse. “Je n’ai malheureusement pas pu allaiter car j’ai fais une infection pulmonaire très sévère et il fallait que je reprenne tous les médicaments que j’avais dû arrêter durant la grossesse… Je n’étais pas une jeune maman angoissée, du moins plus après trois tests réalisés sur mon fils pour m’assurer qu’il n’avait pas la muco. Il est simplement porteur du gène car je lui ai transmis…“, a poursuivi l’ancienne candidate de télé-réalité. Et de conclure que son fils était un bébé très facile et qu’elle n’avait eu aucun mal à trouver son rythme avec lui.