Angelina Jolie : Jolie complicité avec sa fille Vivienne, en plein divorce difficile

0
13

Angelina Jolie apportera “des preuves de violences conjugales”.

Houleux, car l’actrice refuse le moindre compromis quant à la garde de leurs enfants et elle compte bien se battre jusqu’au bout. L’ex-héroïne de la saga Tomb Raider met désormais sur la table de terribles accusations contre son ex et s’apprête, comme l’indique le site The Blast, “à apporter des preuves de violences conjugales“. Angelina Jolie réveille ainsi le souvenir d’accusations de violences verbales et physiques que Brad Pitt aurait fait subir à leurs enfants, lors d’un voyage en jet remontant à 2016.

Le procès de Brangelina (l’ancien surnom du couple, composé des contractions des prénoms Brad et Angelina) s’annonce long. 21 témoins sont attendus à la barre ! L’experte en violences domestiques Alyce LaViolette, l’ex-assistant d’Angelina Jolie, Michael Ofstedahl, un ancien partenaire de tournage d’Angie, Jillian Armenante, d’anciens gardes du corps et des psychiatres seront notamment entendus.

L’idylle d’Angelina Jolie et Brad Pitt aurait commencé sur le tournage du film Mr & Mrs. Smith, des faits contestés jusqu’à ce jour. Brad Pitt était alors encore marié à son ex-femme, Jennifer Aniston.

Les anciens époux s’étaient mariés en août 2014 et sont séparés depuis 2016. Ils sont parents de 6 enfants, Maddox, Zahara, Pax, Shiloh (14 ans) et les jumeaux Knox et Vivienne (de 19 à 12 ans). En plus de leur garde, Angelina et Brad se livrent également une guerre financière ; la répartition de leurs biens et le versement de pensions alimentaires seront également au programme du divorce.