Julia Paredes de plus en plus mal : “Mon corps est en train de flancher”

0
84

En août 2015, Julia Paredes a fait une séance de blob jump. Le principe ? Sauter sur une structure gonflable placée en pleine mer ou dans un lac et atterrir dans l’eau. Et cela aurait pu très mal tourner car l’ancienne candidate des Anges a eu un grave accident qui a encore de fâcheuses conséquences aujourd’hui.

À lire aussi

C’est sur Snapchat, lundi 25 novembre 2019, que la maman de Luna (2 ans, fruit de ses anciennes amours avec Maxime) s’est confiée sur le sujet. Récemment, Julia Paredes a emmené sa petite fille voir La Reine des neiges 2. Et certaines personnes du public ont remarqué que la candidate de télé-réalité boitait. Interloqués et inquiets, nombreux sont ceux à lui avoir posé des questions sur son état de santé. La jeune maman de 30 ans a donc levé le voile sur sa situation. Dans un premier temps, elle a rappelé l’accident dont elle avait été victime il y a quatre ans : “En sautant, je me suis cassée la vertèbre. Je suis restée paralysée, avec un corset. J’ai failli être paralysée à vie. C’est une chance pour moi de marcher aujourd’hui. (…) Je suis restée plusieurs mois avec un corset avec une infirmière qui me donnait à manger tous les jours, qui me faisait des piqûres.

Julia Paredes a ensuite expliqué que lorsqu’elle était à l’hôpital ou en rééducation, on l’avait prévenue qu’elle aurait des séquelles. “Et là, c’est de pire en pire. Il y a des jours où je suis vraiment bloquée, où ma vertèbre se bloque, où je ne peux plus marcher. J’enchaîne tous les jours, je ne me repose pas alors que normalement, je devrais m’allonger deux heures minimum par jour dans la journée, chose que je ne peux pas faire avec une petite fille, une maison, du travail. J’ai trop de choses à gérer. Je fais comme si je n’avais rien mais mon corps ne peut plus. Mon corps est en train de flancher, ma vertèbre se bloque énormément“, a-t-elle poursuivi. Elle va donc tenter de faire de nouveau des séances de rééducation afin de ne pas être handicapée. Et si elle doit de nouveau passer sur le billard, elle le fera.